Wilfredo Lee / The Associated Press

ST. PETERSBURGH, Fla. — Habituellement remplies de vacanciers venus profiter du long week-end du jour du Souvenir américain, les plages de la côte du golfe du Mexique étaient pratiquement désertes, dimanche, alors qu’une tempête accompagnée de vents puissants et de pluies torrentielles continuait à se rapprocher des États-Unis.

La tempête subtropicale Alberto, la première de la présente saison des ouragans à avoir reçu un nom, a poussé la Floride, l’Alabama et le Mississippi à se lancer dans des préparations d’urgence samedi.

Des conditions météorologiques difficiles étaient prévues dans l’est et le nord de la côte du golfe du Mexique jusqu’à mardi.

Dans un communiqué, le centre national des ouragans de Miami a prévenu que la houle provoquerait probablement des vagues déferlantes et des flots de retour dangereux.

Les averses et les rafales devaient commencer dimanche dans certaines parties de la Floride et les autorités ont avisé la population que des crues éclair pouvaient se produire.

Selon le service météorologique national des États-Unis, des avertissements de tempête tropicale étaient en vigueur pour tout le littoral de la Floride donnant sur le golfe du Mexique ainsi qu’à l’intérieur des terres dans le nord-ouest de l’État, de même que pour la côte de l’Alabama.

Des tornades isolées pourraient également survenir dans la région dimanche et lundi.

À 11 h dimanche, Alberto se trouvait à environ 210 kilomètres au sud-ouest de Tampa et se déplaçait vers le nord à une vitesse de 22 kilomètres à l’heure. Ses vents soutenus soufflaient à un maximum de 85 kilomètres à l’heure.

 

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!