ROME — L’Italie s’est un peu plus enfoncée dimanche dans la crise politique après que le président du pays eut refusé d’approuver la nomination d’un eurosceptique au conseil des ministres et que le premier ministre désigné eut renoncé à former une coalition gouvernementale populiste.

Le président Sergio Mattarella s’est adressé à la nation quelques instants après sa rencontre avec Giuseppe Conte pour annoncer qu’il avait refusé la nomination de Paolo Savona au poste de ministre de l’Économie.

Le chef de la Ligue, un des membres de la coalition gouvernementale, Matteo Salvini, avait adressé un ultimatum au chef de l’État pour qu’il entérine le choix de M. Savona

M. Mattarella a ajouté qu’il avait approuvé toutes les autres nominations proposées par M. Conte. Il a rejeté la nomination de M. Savona de crainte des conséquences négatives sur les marchés financiers et l’économie italienne.

Selon lui, le ministre de l’Économie «constitue toujours un message immédiat de confiance ou d’alarme» pour les marchés financiers. Il a ajouté qu’il avait demandé la nomination d’un politicien qui «ne soit pas vu comme le soutien à une ligne qui pourrait provoquer la sortie inévitable de l’Italie de l’euro».

Le président dit examiner la demande des chefs des partis politiques de déclencher des élections anticipées. Il annoncera sa prochaine décision «d’ici quelques heures».

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!