Getty Images

Le nouveau ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini, a menacé dimanche d’interdire aux bateaux portant secours aux migrants l’accès aux ports en Italie si Malte refuse de prendre en charge des centaines de personnes sauvées par une ONG.

Selon le journal La Repubblica, M. Salvini a envoyé une lettre aux autorités maltaises dans laquelle il écrit qu’il se verrait «contraint de fermer les ports italiens» si 629 migrants secourus par l’ONG française SOS Méditerranée n’étaient pas autorisés à se rendre à La Valette, capitale de l’île de Malte. D’après le quotidien Corriere Della Sera, la lettre décrit La Valette comme «le port le plus sûr» pour accueillir ce bateau.

Un porte-parole maltais a souligné que le sauvetage en question avait eu lieu dans la zone de recherche et de sauvetage libyenne et dépendait du centre de coordination des secours de Rome, ce qui signifie que Malte n’avait aucune obligation de prendre en charge ces migrants.

Ceux-ci ont été secourus par le bateau de SOS Méditerranée Aquarius au cours de six opérations distinctes en Méditerranée centrale dans la nuit de samedi à hier et étaient à la recherche d’un port où débarquer de manière sûre.

Antimigrants
Matteo Salvini est aussi vice-premier ministre­ de l’Italie et leader d’un parti d’extrême droite, la Ligue.

Il a multiplié les déclarations contre les migrants depuis qu’il a pris ses fonctions.

Vendredi, il a demandé à l’OTAN de défendre l’Italie qui, a-t-il dit, est «attaquée depuis le sud», en référence aux arrivées de personnes migrantes.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!