© Nadis

La saison des incendies ne connaît pas d’accalmie en Californie avec un nouveau feu qui grossit à toute vitesse, menaçant mardi le parc national de Yosemite au nord de l’Etat, après avoir tué un pompier selon l’agence de lutte contre les feux Calfire.

Le feu dit de Ferguson, dans la forêt de la Sierra Nevada, a démarré vendredi dans le comté de Mariposa et n’était, mardi, qu’à 5% contenu après avoir déjà rasé 5000 hectares, d’après Calfire. 

Près de 1500 personnels d’urgence étaient mobilisés pour tenter de le contenir, mais le terrain pentu compliquait l’accès des pompiers, tandis qu’une nouvelle poussée du mercure était attendue dans les prochains jours.

Le feu était particulièrement attisé par le bois mort, les feuilles et herbes desséchées par la chaleur: 27 millions d’arbres sont morts l’an dernier et 62 millions en 2016 après plusieurs années d’une sécheresse record.

Des évacuations obligatoires étaient en cours dans plusieurs campings et l’agence de lutte contre les feux a prévenu que les habitants de certaines zones des alentours du parc devaient se tenir prêts à fuir. 

Le brasier a entraîné la fermeture de l’autoroute 140 et celle de l’entrée ouest du parc, où la fumée viciait l’air et embrumait le ciel. Les autorités ont conseillé aux personnes sensibles de limiter leurs excursions ou reporter leur visite de ce point phare du tourisme californien.

Outre la Californie, l’Alaska luttait contre 18 gros incendies, le Colorado contre 7 tandis que 10 sévissaient en Idaho. La saison des feux démarrait toutefois moins fort que celle de l’an dernier: 1,4 million d’hectares ont déjà été avalés par les flammes depuis le début de l’année, contre 1,7 million l’année dernière à la même période.

L’an dernier avait été particulièrement dévastateur en Californie avec des incendies records, des milliers de maisons rasées et une quarantaine de décès à cause de feux massifs vers Santa Barbara et dans la région des vignobles de Napa.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!