Getty Images

Le géant du commerce électronique Amazon enquête sur de possibles cas d’employés qui revendent des données confidentielles à des entreprises tierces, en particulier en Chine, selon le Wall Street Journal dimanche.

Selon le journal, qui ne donne pas de chiffres, des salariés d’Amazon, généralement via des intermédiaires, vendent des données internes et autres informations confidentielles à des marchands qui commercialisent leurs produits sur le site du géant américain.

Sur le site d’Amazon, on peut acheter des produits vendus directement par Amazon, mais aussi vendus par de très nombreux autres marchands.

Cette pratique est particulièrement présente en Chine, poursuit le quotidien économique, qui cite l’exemple d’intermédiaires à Shenzhen oeuvrant pour des employés du groupe et vendant pour des sommes allant de 80 à plus de 2.000 dollars des informations sur les volumes de ventes, les adresses électroniques des clients laissant des commentaires sur les produits ou encore un service permettant d’effacer les avis négatifs et de restaurer des comptes Amazon fermés.

Contacté par l’AFP, Amazon n’a pas donné suite dans l’immédiat.

D’après le Wall Street Journal, Amazon, enquête sur ce sujet depuis plusieurs mois.

Amazon emploie environ 560 000 personnes dans le monde.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!