The Associated Press

Le prochain tirage de la loterie américaine Mega Millions mettra en jeu vendredi un gros lot de 900M$ qui, en cas de gagnant unique, représenterait le plus gros gain jamais vu dans le monde pour une loterie.

Le tirage de mardi n’ayant pas fait de gagnant, le gros lot est passé de 667 à 868 millions de dollars, puis à 900 millions mercredi à la mi-journée, pour cette loterie qui réunit 44 États américains, la capitale fédérale Washington et les Îles Vierges.

Si le tirage de vendredi fait un ou plusieurs gagnants, ils auront la possibilité soit de recevoir leur gros lot en 30 versements sur 30 ans, soit de toucher immédiatement une somme réduite.

En cas de gagnant unique, le gros lot constituerait le record du plus gros gain jamais vu dans le monde pour une loterie, soit 900M$, ou 513M$ si l’heureux élu choisissait de tout recevoir d’un coup.

Mega Millions a été créé en 2002. Sa formule a été plusieurs fois modifiée afin d’abaisser la probabilité de décrocher le gros lot, ce qui a permis de faire régulièrement monter le gros lot à plusieurs centaines de millions de dollars.

La probabilité de toucher le gros lot est aujourd’hui de 1/302,5 millions.

Contrairement à de nombreux autres pays, les gains tirés de la loterie américaine sont imposables.

Selon le site de Mega Millions, un gagnant unique qui choisirait de recevoir son prix en une fois ne pourrait toucher «que» 390,1M$, après prélèvement fédéral.

De nombreux États appliquent, à leur tour, une fiscalité supplémentaire.

À ce jour, le record du plus gros gain unique est détenu par Mavis Wanczyk, une mère de famille de 53 ans qui a décroché en août 2017 le jackpot du Powerball, l’autre grande loterie des États-Unis, qui se montait à 758,7M$.

Elle avait choisi de retirer immédiatement ses gains, ramenant la somme à 480,5M$, et à 336M$ après impôts.

En janvier 2016, le gros lot du Powerball avait atteint 1,58G$, mais le tirage avait fait trois gagnants qui s’étaient donc répartis la somme à égalité, pour un gain final de 528,8M$ chacun.

La loterie espagnole de Noël «El Gordo» a proposé plusieurs fois plus de deux milliards d’euros de gains, mais elle fonctionne avec des groupes de tickets aux numéros identiques, limitant les gains individuels.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!