The Associated Press

L’incendie de forêt qui fait rage dans le nord de la Californie a fait 42 morts, devenant ainsi le plus meurtrier de l’histoire de cet État, a déclaré lundi le shérif du comté de Butte, Kory Honea.

“Jusqu’à présent, les restes de 13 nouvelles personnes ont été découverts, ce qui porte le nombre total des morts à 42. Si je comprends bien, il s’agit de l’incendie de forêt le plus meurtrier de l’histoire de la Californie”, a affirmé le shérif Honea lors d’une conférence de presse.

Il est ainsi revenu sur sa déclaration initiale selon laquelle cet incendie était le plus meurtrier de l’histoire de l’ensemble des États-Unis.

Le bilan précédent de cet incendie, le “Camp Fire”, était de 29 morts, soit autant de victimes que lors du pire incendie de forêt qu’avait jusqu’alors connu cet État, et qui remontait à 1933.

Des milliers de pompiers continuaient à lutter lundi contre les flammes. L’incendie était encore loin d’être contenu mais sa surface a été réduite de 4 500 hectares, les pompiers s’attachant notamment à protéger les bâtiments menacés par les flammes.

Les autorités étaient sans nouvelles de plus de 200 personnes.

De forts vents venus du nord-est continuaient à souffler sur la région, où plus de 4 500 pompiers étaient à pied d’oeuvre, avec une température maximale de près de 20°C prévue dans la journée et pas une goutte de pluie attendue d’ici à la fin du mois.

La ville de Paradise a été littéralement rayée de la carte, laissant la place à des paysages de désolation.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!