AFP

La mairie de Madrid a annoncé mardi avoir refusé d’accorder une autorisation d’opérer aux trois compagnies proposant des trottinettes électriques en libre service et qui devront les retirer d’ici 72 heures.

La capitale espagnole reproche notamment à Lime, Wind et VOI, qui proposent ces trottinettes réservables sur des applications mobiles et qui ont essaimé ces derniers mois à Madrid, de ne pas suffisamment informer leurs usagers des restrictions à leur circulation.

La circulation des trottinettes électriques est autorisée à Madrid dans les rues limitées à 30 kilomètres/heure, qui représentent 80% de celles de la ville, et sur les pistes cyclables, mais est interdite sur les trottoirs ou dans les rues piétonnes.

Les trois compagnies concernées pourront néanmoins déposer «à tout moment» une nouvelle demande, précise la mairie, ajoutant qu’un total de 18 entreprises sont «intéressées» pour proposer le service.

Contactée par l’AFP, Lime n’a pas immédiatement réagi à la décision.

L’arrivée des trottinettes électriques en libre service a obligé les villes espagnoles à adapter leur réglementation ou à prendre des mesures d’interdiction.

Contrairement à Madrid, le modèle de la trottinette en «libre-service» est totalement interdit à Barcelone, débordée par le tourisme de masse, toute personne payant pour utiliser une trottinette électrique devant être accompagnée d’un guide.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!