Alon Skuy / The Associated Press Oscar Pistorius

PRETORIA, Afrique du Sud – Des experts ont déterminé qu’Oscar Pistorius ne souffrait d’aucune maladie mentale lorsqu’il a tué son amie de coeur Reeva Steenkamp dans sa résidence, en février 2013.

Cette conclusion a été annoncée lundi au tribunal par Gerrie Nel, le procureur du ministère public, lors de la reprise du procès pour meurtre prémédité de l’athlète olympique qui a lieu devant la juge Thokozile Masipa, à Pretoria.

Le comité qui a étudié l’état mental de l’accusé était formé d’un psychologue et de trois psychiatres qui devaient déterminer si l’athlète, qui est amputé des deux jambes, était en mesure de comprendre la gravité des gestes qu’il a posés lorsqu’il a fait feu en direction de Mme Steenkamp au travers de la porte d’un cabinet de toilette de son domicile.

L’évaluation s’est produite après qu’un psychiatre, le Dr Merryll Vorster, eut témoigné en faveur de M.Pistorius, qui a déjà déclaré qu’il se sentait vulnérable à cause de son handicap et des préoccupations associées à la tragédie. Selon le Dr Vorster, l’accusé souffrirait d’un trouble d’anxiété qui aurait pu contribuer au meurtre de sa conjointe.

L’athlète a déjà raconté qu’il avait ouvert le feu après avoir cru, à tort, qu’il s’agissait d’un dangereux intrus s’étant réfugié dans son cabinet de toilette.

Gerrie Nel prétend plutôt qu’Oscar Pistorius, qui est âgé de 27 ans, a tué l’ex-mannequin de 29 ans après une prise de bec, et il l’a dépeint comme étant un homme au compotement imprévisible et aux tendances narcissiques qui est obsédé par les armes.

Oscar Pistorius pourrait écoper de 25 ans de prison s’il est reconnu coupable de meurtre prémédité. Il est présentement en liberté conditionnelle.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!