MWN

Les automobiles deviennent plus petites et écoénergétiques, légères, électriques et sans émission. Elles permettraient de rendre les villes plus propres, plus vertes et moins congestionnées et pourraient même se conduire toutes seules.

Le problème est simple. La population mondiale migre vers les villes. En 2030, plus de 60 % des huit milliards d’êtres humains que comptera la planète vivront dans des mégapoles, et se déplacer sera alors un immense défi.

Dans ce contexte, un parc automobile composé de véhicules traditionnels et générant un lourd trafic n’est pas envisageable. En particulier dans des régions où la densité de population est élevée, notamment en Chine et en Inde. Pour que les voitures réalisent leur plein potentiel écologique, elles doivent être faites de matériaux recyclés, être non polluantes et utiliser une énergie propre et durable. Elles doivent aussi rouler de manière efficace en évitant la congestion et être assez petites pour occuper moins de place et ainsi maximiser l’espace disponible sur la route.

À titre d’exemple, la Chevrolet EN-V (pour Electric Networked Vehicle, ou Voiture électrique gérée en réseau), développée en partenariat par GM et la chinoise SAIC, est équipée de deux places et génère zéro émission. La petite taille de la EN-V lui permettrait d’occuper moins d’espace sur la route et dans un stationnement (dont une place pourrait accueillir jusqu’à six de ces microvoitures, selon GM).

Géré en réseau grâce à la technologie sans fil, ce véhicule exploite la technologie de la détection de distance (fonctionnant grâce à un GPS et à des caméras) pour déterminer ce qui se passe autour de lui et communiquer cette information aux autres voitures. En combinant ces renseignements à l’information trafic en temps réel, la EN-V pourrait parvenir à choisir seule le chemin le plus rapide et permettre ainsi une plus grande efficacité en termes de déplacements de personnes.

  • Concept

La Urban Concept d’Audi
Des concepts de microvoitures élaborés par Audi ont permis de réfléchir à la façon dont on répondra, dans un proche avenir, aux besoins des gens qui se déplacent quotidiennement, tout en réduisant la pollution. Minuscules, légères et écoénergétiques, ces autos conviendront mieux aux besoins des citadins, notamment des banlieusards. S’inspirant de la structure du planeur, Audi a conçu la Urban Concept, un véhicule électrique à deux places dont la carrosserie, le châssis – et même les comman­des – sont faits d’aluminium et de fibre de carbone renforcée de plastique. Moins un véhicule est lourd, moins il a besoin d’énergie, et à 480 kg, la Urban Concept pèse le tiers du poids d’un véhicule conventionnel moyen.

  • Production

Renaud en avance
Le concept de la micro-voiture électrique T.27, que l’on doit à la société Gordon Murray Design, est novateur. On prévoit que, lorsque la production de la T.27 démarrera – chez un fabricant dont l’identité est encore inconnue –, son processus de fabrication, appelé iStream, sera plus respectueux de l’environnement et plus économique. La Twizy, un véhicule électrique à deux places et sans émission conçu par Renault, sera cependant offerte beaucoup plus tôt que la T.27. La Twizy pourra se déplacer en ville rapidement et de manière efficace et se garer facilement. Elle ne pèse que 450 kg – dont 100 kg de batterie –, et on s’attend à ce qu’elle connaisse un vif succès auprès du public dès son lancement, qui aura lieu plus tard cette année.

  • Automatisation

Google se prépare
Des entreprises spécialisées dans la technologie comme Google planchent sur un logiciel qui devrait permettre à une automobile de «voir». Google a fait une démonstration sur la voie publique avec une Prius de Toyota entièrement automatisée. Celle-ci était équipée d’un télémètre laser générant une carte 3D de l’environnement immédiat du véhicule. Cette information, combinée à des cartes géographiques détaillées, permettait à la voiture de se conduire seule en exploitant un dispositif comprenant un radar, des caméras et des capteurs GPS. Susceptible de faire un meilleur usage de l’espace disponible sur la chaussée en ville, ce type de voiture pourrait aussi se joindre à d’autres véhicules afin de se déplacer de manière efficace sur de longues distances en formant des «trains routiers».

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!