SANAA, Yémen – Au moins 120 civils sont morts et 150 autres ont été blessés par les frappes aériennes de la coalition saoudienne, vendredi soir, dans une zone résidentielle de la province de Taiz, au Yémen.

Les forces de sécurité, des porte-paroles médicaux et des témoins, qui ont tous requis l’anonymat, ont confirmé le bilan. Les maisons du quartier touché par les tirs ont été complètement rasées et un incendie s’est déclaré à Mokha, une ville portuaire.

La plupart des corps, dont des enfants, des femmes et des personnes âgées, étaient calcinés.

Les morts et les blessés ont été transportés vers les hôpitaux dans des voitures privées ou dans des chariots tirés par des animaux. Un responsable de la sécurité a indiqué qu’ils n’avaient pas pu être reconduits vers la capitale de la province puisque les routes sont fermées en raison des combats.

La coalition aurait bombardé auparavant les sites des rebelles houthis et de leurs alliés à Mokha.

Par ailleurs, les batailles sur le terrain dans les provinces de Taiz et Marib ont fait 20 morts, vendredi.

Les combats font rage depuis plusieurs mois au Yémen entre les forces loyales à l’ancien dictateur Ali Abdullah Saleh, les rebelles houthis et les militants appuyant le président en exil Abed Rabbo Mansour Hadi — qui a le soutien de l’Occident et de l’Arabie Saoudite, où il est réfugié.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!