Getty Images Hassan Sheikh Mohamud

MOGADISCIO, Somalie – Le président somalien a écarté la possibilité de tenir les élections dues l’an prochain, en raison des violences islamistes qui posent de graves problèmes de sécurité.

Les partis de l’opposition accusent le gouvernement de profiter de la situation pour prolonger son mandat.

Dans un communiqué, le président, Hassan Sheikh Mohamud, explique que des élections générales sont impossibles alors que le groupe extrémiste al-Shabab sème la terreur au pays. Son mandat se termine au mois d’août.

M. Mohamud nie les allégations de l’opposition et affirme que son gouvernement a l’intention de se concentrer sur une révision de la Constitution et la mise sur pied d’une armée forte.

Élu en 2012, le gouvernement Mohamud peine à établir son autorité à travers le pays. Bien qu’al-Shabab a été chassé de quelques-uns de ses plus bastions, il contrôle toujours des parties de la Somalie rurale.

Dimanche dernier, un attentat-suicide perpétré par le groupe islamiste près de l’hôtel Jazeera dans la capitale, Mogadiscio, a fait 15 morts.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!