D’anciens membres de la garde présidentielle du Burkina Faso auraient attaqué vendredi un dépôt d’armes à l’ouest de la capitale du pays. Un porte-parole de l’armée, Guy Hervé Yé, a dit que des hommes armés ont attaqué le dépôt dans la ville de Yimdi, près de Ouagadougou, vers 3 h, heure locale.

Il s’agirait de membres de l’ancienne garde présidentielle, qui a perpétré un coup d’État de très courte durée en septembre. L’armée dit que l’attaque n’a pas fait de blessés. Des témoins ont rapporté des échanges de tirs qui ont duré une trentaine de minutes. On ne sait pas si des armes ont été volées.

Le secteur est maintenant lourdement gardé par des soldats. Une vingtaine de militaires qui s’apprêtaient apparemment à faire évader le leader du coup ont été arrêtés en décembre.

Le gouvernement transitoire avait démantelé la garde après l’échec du coup d’État. Ses membres sont loyaux à l’ancien président Blaise Compaoré, qui a été chassé du pouvoir par un soulèvement populaire l’an dernier après un règne de 27 ans.

Des militants ont attaqué un café et un hôtel de Ouagadoudou la semaine dernière, faisant 30 morts dont six Québécois.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!