Jacquelyn Martin/The Associated Press John Kerry et le ministre des Affaires étrangères de l'Arabie Saoudite Adel al-Jubeir ont discuté de la présence des groupes d'opposition syriens aux pourparlers de paix.

Le secrétaire d’État américain John Kerry a déclaré dimanche que la relation qui unit les États-Unis à l’Arabie saoudite est plus forte que jamais et que les alliés allaient travailler ensemble pour mettre un terme aux conflits qui ravagent la Syrie et le Yémen.

L’amitié entre la puissance américaine et l’Arabie saoudite est solide, a insisté M. Kerry.

Il a ajouté que les deux États sont unis dans leur combat pour s’assurer que l’Iran ne développe pas l’arme atomique.

Le chef de la diplomatie américaine a livré ces remarques à des employés de l’ambassade américaine à Riyad, au lendemain d’une rencontre avec des représentants saoudiens et des délégués de d’autres États du Golfe. Cette visite a pour but de rassurer les alliés américains qui sont sceptiques quant à l’accord conclu avec l’Iran sur son programme nucléaire.

L’Arabie saoudite voit l’Iran comme une menace et les deux pays ont pris parti pour des camps opposés dans les conflits armés en Syrie et au Yémen.

L’accord sur le nucléaire iranien a pris effet la semaine dernière lorsque les Nations unies ont annoncé que la république islamique avait répondu à toutes ses obligations. Les sanctions imposées par l’ONU ont du coup été levées.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!