OUAGADOUGOU, Burkina Faso — Un suspect court toujours après l’attaque d’un dépôt d’armes au Burkina Faso la semaine dernière, a fait savoir lundi l’armée du pays.

Les responsables croient que l’attaque a été perpétrée par des membres de l’ancienne garde présidentielle loyaux à l’ancien président Blaise Compaoré.

Un porte-parole de l’armée a dit qu’un ancien officier de la garde présidentielle a été épinglé lundi dans la ville de Leo, à environ dix kilomètres de la frontière avec le Ghana.

Quatorze soldats et un civil avaient précédemment été arrêtés en lien avec l’attaque de vendredi. Un autre soldat court toujours et d’autres arrestations demeurent possibles.

Le dépôt d’armes se trouve à l’extérieur de la capitale, Ouagadougou.

Blaise Compaoré a été chassé du pouvoir par un soulèvement populaire en octobre 2014. Sa garde présidentielle a été démantelée après un coup d’État avorté en septembre dernier.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!