Quatre soldats maliens ont été tués, jeudi, dans le nord du Mali, trois après que le véhicule dans lequel ils prenaient place eut heurté une bombe artisanale et un quatrième lors d’une attaque.

Selon un communiqué du ministère malien de la Défense, trois autres soldats ont également été blessés lorsque le véhicule a roulé sur l’engin explosif. L’incident s’est produit à environ 30 kilomètres à l’ouest de Gao, sur la route menant à Gossi.

Le ministère a précisé que les blessés avaient été transportés à Gao pour être soignés.

Le quatrième soldat a perdu la vie à la suite d’un assaut mené contre un véhicule de l’armée par des tireurs à l’est de Tombouctou, a indiqué Kamisse Dicko, un résidant de la région. Un porte-parole de l’armée malienne, le colonel Souleymane Dembélé, a confirmé l’attaque.

Il n’a pas été possible de déterminer dans l’immédiat qui était responsable de ces actes.

Des combattants affiliés à Al-Qaïda ont conquis le nord du Mali en 2012. Même s’ils ont plus tard été chassés des villes dont ils avaient pris le contrôle, ils continuent toutefois à lancer des attaques sporadiques.

Un traité de paix a été signé par les séparatistes touaregs, les milices armées et le gouvernement malien en juin dernier.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!