Vladimir Isachenkov Vladimir Isachenkov / The Associated Press

ANKARA, Turquie — Un avion russe a une fois de plus violé l’espace aérien turc, vendredi, seulement deux mois après que l’un de ses appareils eut été abattu en faisant une manoeuvre semblable. L’incident précédent avait beaucoup nui à la relation entre les deux pays.

Un communiqué du ministre turc des Affaires étrangères diffusé samedi indique que l’appareil russe SU-34 a franchi l’espace aérien turc, passant outre les signalements, qui ont été émis en russe et en anglais. Le ministre a annoncé qu’il avait convoqué l’ambassadeur russe «pour contester fortement» cette décision. Le communiqué ne précise pas où l’avion russe a fait irruption.

Le ministre accuse la Russie d’alimenter le conflit les deux pays, ajoutant que Moscou serait tenue responsable de toute conséquence «désastreuse».

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a prévenu la Russie qu’elle aurait à «subir des conséquences» si elle continuait de violer l’espace aérien de la Turquie. M. Erdogan a accusé la Russie de prendre des décisions «irresponsables» qui portent atteinte à la paix mondiale.

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a fait écho aux propos du président turc, appelant la Russie à agir «de façon responsable et à respecter l’espace aérien de l’OTAN».

M. Stoltenberg a demandé à la Russie de «prendre toutes les mesures nécessaires» pour éviter qu’un tel événement se reproduise.

En novembre, la Turquie a abattu un avion russe qui était entré sans autorisation dans l’espace aérien de la Turquie, à proximité de la Syrie. L’événement avait suscité les représailles notamment économiques de la Russie, qui répétait que son avion n’avait jamais occupé l’espace aérien turc.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!