AP

GENÈVE, Suisse — L’Organisation mondiale de la Santé a proclamé lundi que l’épidémie de virus Zika est une urgence sanitaire mondiale, affirmant que la propagation explosive de la maladie en Amérique constitue un “événement extraordinaire”.

L’agence onusienne a convoqué une rencontre urgente d’experts lundi pour se pencher sur la situation, après avoir noté un lien possible entre l’arrivée du virus au Brésil et une hausse du nombre d’enfants naissant avec la microcéphalie.

“Après une révision des preuves, le comité a conclu que les grappes de microcéphalie et autres complications neurologiques constituaient un événement extraordinaire et une menace à la santé publique dans d’autres parties du monde”, a déclaré la docteure Margaret Chan, la directrice générale de l’OMS.

L’OMS redoute quelque quatre millions d’infections au Zika en Amérique cette année.

“Il est important de comprendre que les femmes enceintes peuvent prendre plusieurs mesures”, a affirmé Mme Chan.

“Si elles doivent voyager, elles peuvent obtenir les conseils de leur médecin et prendre des mesures de protection personnelles, comme porter des manches longues et des pantalons, et se munir de chasse-moustique.”

La dernière urgence sanitaire mondiale proclamée par l’OMS, en 2014, portait sur l’épidémie dévastatrice du virus Ebola en Afrique de l’Ouest, qui a tué plus de 11 000 personnes. La polio avait déclenché une alerte semblable l’année précédente.

Jeudi dernier, la directrice générale de l’OMS, la docteure Margaret Chan, a dit que le niveau d’inquiétude était “très élevé”, même si rien ne prouve pour le moment que le virus Zika soit responsable de l’explosion du nombre de cas de microcéphalie au Brésil. Six à neuf mois pourraient être nécessaires avant qu’un lien ne soit confirmé ou infirmé.

Par ailleurs, la présidente brésilienne Dilma Rousseff a donné lundi le feu vert à une mesure qui permet aux responsables sanitaires d’entrer dans n’importe quel édifice pour éradiquer les endroits où le virus responsable de la propagation de la maladie se reproduit. Cette mesure touche les maisons et les édifices privés et publics, même si le propriétaire est impossible à joindre. Les responsables peuvent aussi demander l’aide de la police pour entrer.

Le Brésil a déjà mobilisé 220 000 soldats pour combattre le moustique Aedes aegypti qui propage non seulement le virus Zika, mais aussi la dengue, la fièvre jaune et le chikunguya.

Le virus Zika a été découvert en 1947 dans une forêt de l’Ouganda. Environ 80 pour cent des gens infectés ne ressentent aucun symptôme. Cependant, il a aussi été lié au syndrome de Guillain-Barré, qui cause des problèmes neuromusculaires.

La déclaration d’urgence mondiale par l’OMS vise à alerter le monde sur une situation, à recueillir de l’argent pour ralentir l’épidémie et à accélérer les recherches sur la maladie pour élaborer des traitements et vaccins.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!