Chris Carlson/The Associated Press Ted Cruz et sa femme Heidi lors du discours de victoire lundi soir

Les électeurs de l’Iowa ont fait mentir les sondages lundi soir, préférant le sénateur du Texas Ted Cruz au magnat de l’immobilier Donald Trump du côté des républicains, et mettant les démocrates Bernie Sanders et Hillary Clinton nez à nez.

Peu avant minuit, alors que 94% des voix étaient comptées, le camp de l’ancienne secrétaire d’État avait revendiqué la victoire, bien que les deux candidats démocrates étaient pratiquement à égalité dans les caucus de l’Iowa (49,8% contre 49,6%).

Le troisième aspirant à la nomination démocrate, Martin O’Malley, se contentait de miettes.

L’ancien gouverneur du Maryland a annoncé qu’il renonçait à poursuivre sa campagne en constatant ses maigres résultats, lui qui avait investi temps et énergie pour rallier les électeurs iowiens.

«C’est rare d’avoir ce que nous avons en ce moment : un véritable combat d’idées.»
– Hillary Rodham Clinton, affirmant qu’elle avait vécu une «soirée extraordinaire» lundi, alors qu’une chaude lutte l’a opposée au sénateur du Vermont, Bernie Sanders.

Chez les républicains, l’enfant chéri du Tea Party, Ted Cruz, a remporté une victoire aussi convaincante qu’inattendue devant Donald Trump, raflant 28% des suffrages.

«Nos droits ne viennent pas du parti démocrate ou républicain. Ils ne viennent pas non plus du Tea Party; ils viennent du Créateur.» – Ted Cruz, qui a remporté le caucus d’Iowa

Le sénateur de la Floride, Marco Rubio, a également causé la surprise, se hissant à la troisième position avec 23% des voix. Le jeune républicain a étonnamment talonné M. Trump, qui a terminé la soirée avec 24% des voix.

«Je vais revenir [en Iowa]. Merci. J’aime l’Iowa. En fait, je vais peut-être m’acheter une ferme ici.» – Donald Trump, dont l’élan à la tête des sondages a été brisé, [lundi], par les électeurs

Le candidat républicain Mike Huckabee, qui n’a pas su récolter plus de 2% des voix, a annoncé lundi soir son retrait de la course à l’investiture. Après son départ, 11 candidats républicains aspirent toujours à la présidence.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!