AP L'ambassade de l’Équateur à Londres

COPENHAGUE — Un comité des Nations unies a conclu que la détention de Julian Assange est “arbitraire”, selon le ministère suédois des Affaires étrangères.

La porte-parole Katarina Byrenius Roselund a déclaré à l’Associated Press que la Suède a pris connaissance du document et que le comité établi à Genève a déterminé qu’il s’agissait “d’une détention arbitraire”. Mme Roslund a ajouté que “cela représente une évaluation différente de celle des autorités suédoises”.

Elle n’a pas fait d’autres commentaires.

M. Assange se terre depuis plus de trois ans à l’ambassade de l’Équateur à Londres, depuis que la Suède souhaite l’interroger concernant des allégations d’inconduite sexuelle. Son avocate avait précédemment déclaré qu’il pourrait chercher à se rendre en Équateur au cours des prochains jours.

Melinda Taylor a expliqué que cette décision dépendra de la réaction du Royaume-Uni et de la Suède au rapport onusien. L’Équateur a accordé l’asile politique au fondateur de WikiLeaks, mais la police britannique a prévenu qu’elle a toujours l’intention de l’arrêter s’il quitte l’ambassade équatorienne.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus