Les dirigeants haïtiens se sont entendus samedi pour établir un gouvernement provisoire et un président intérimaire en attendant le second tour de l’élection présidentielle, qui devrait se tenir le 24 avril.

Le président Michel Martelly quitte son poste dimanche en vertu de la Constitution et personne n’avait été désigné pour le remplacer jusqu’ici.

Le deuxième tour de l’élection présidentielle qui devait se tenir le mois dernier avait été reporté dans la foulée des violences et des allégations de fraude électorale favorisant le candidat Jovenel Moïse.

Le candidat appuyé par le gouvernement Jovenel Moïse, un entrepreneur du secteur de l’agriculture encore peu connu, a terminé en tête au premier tour, du 25 octobre avec près de 33 % du vote populaire.

Son principal opposant, Jude Célestin, qui a fini deuxième, avait qualifié le premier tour de « farce ridicule » et il avait refusé de faire campagne pour le second tour.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!