The Associated Press Les images dévoilées par le Pentagone montrent principalement les bras et les jambes des détenus, révélant des contusions et des coupures.

Le Pentagone a dévoilé, vendredi, près de 200 photographies de détenus en Irak et en Afghanistan, prises pour la plupart entre 2004 et 2006, concernant 56 cas de mauvais traitements allégués par des soldats américains.

Les images souvent sombres et floues montrent principalement les bras et les jambes des détenus, révélant des contusions et des coupures. Elles semblent beaucoup moins explicites que celles publiées il y a plus de dix ans dans le cadre des allégations de torture dans la prison d’Abou Ghraïb en Irak.

Le Pentagone a indiqué que des enquêtes criminelles avaient fourni des preuves de 14 cas de mauvais traitements liés à ces 198 photos, et avaient rejeté 42 allégations. Soixante-cinq membres des forces armées ont reçu des sanctions disciplinaires en lien avec ces affaires.

Les photos ont été dévoilées en réponse à une requête d’accès à l’information de l’Union des libertés civiles des États-Unis.

Selon cette organisation, il y aurait jusqu’à 2000 photos qui n’ont pas été dévoilées par le gouvernement, une situation qui risquerait de méprendre la population sur la véritable ampleur des sévices infligés par des militaires américains.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!