Archives Métro

PARIS — La commission d’enquête chargée de faire la lumière sur les attentats qui ont fait 130 morts à Paris en novembre a entamé ses audiences mardi.

La commission se rencontrera deux fois par semaine d’ici le mois de juin. Elle tentera notamment de déterminer pourquoi le gouvernement français a été incapable de contrer les plans des djihadistes.

Les attentats ont été perpétrés dix mois seulement après que les locaux de l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo et une épicerie casher aient été attaqués, au moment où le pays était donc déjà en état d’alerte élevé.

Un survivant de l’attaque contre Le Bataclan, Alexis Lebrun, s’est demandé pourquoi la sécurité était aussi mince autour d’une des principales salles de spectacles de la capitale française. Il dit n’avoir vu ni policiers, ni soldats autour de la salle, et que les spectateurs n’ont été soumis à aucune fouille particulière avant d’entrer.

Le groupe américain de musique qui jouait ce soir-là, Eagles of Death Metal, doit remonter sur scène au théâtre Olympia mardi soir. Des survivants du Bataclan y seront, mais M. Lebrun a dit qu’il assistera au concert seulement s’il juge que les mesures de sécurité sont adéquates. Le chanteur Jesse Hughes a fondu en larmes lors d’une entrevue accordée au réseau i-Télé en disant ne pas savoir pourquoi Dieu les avait choisis, son groupe et lui, pour cette épreuve.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!