Les autorités sanitaires américaines indiquent qu’il n’y a plus de doute sur le lien entre le virus Zika et les malformations graves à la naissance.

Les experts étaient restés généralement prudents sur les conséquences possibles du Zika malgré l’augmentation des cas de microcéphalie au Brésil, qui est aux prises avec une épidémie sur son territoire.

Le virus se propage en grande partie par les moustiques. Jusqu’ici, on ne connaissait aucun virus transmis par les moustiques qui causait des malformations à la naissance.

Or, mercredi, les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) ont indiqué que les autorités disposaient d’assez de preuves pour conclure que le virus est à l’origine de la microcéphalie et d’autres malformations au cerveau.

Les CDC ont affirmé qu’ils ne changeraient pas leurs recommandations à l’endroit des femmes enceintes, qui doivent s’abstenir de voyager dans des destinations touchées par le virus — dont la plupart sont en Amérique latine et dans les Caraïbes.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!