Getty Images Des pièces de 10 sous.

Vous êtes-vous déjà interrogé sur l’identité de la goélette gravée sur toutes les pièces de 10 cents canadiennes? C’est la Bluenose, l’œuvre la plus importante du célèbre architecte naval William James Roué.

Néophyte ou pas, vous pourrez en apprendre davantage sur l’œuvre du Néo-Écossais puisque le Musée canadien de l’histoire vient de faire l’acquisition d’une trentaine d’artefacts liés à William James Roué.

«C’est une collection d’importance nationale», croit le président-directeur général du musée Mark O’Neill. «Je paris que plusieurs Canadiens ne le connaissent pas, mais ce sera l’occasion d’en apprendre davantage sur l’homme qui a marqué l’histoire nationale.»

Le mythique bateau Bluenose est surtout reconnu pour avoir remporté le Fishermen’s Trophy en 1921, puis presque toutes les années subséquentes jusqu’en 1930. Malgré la performance du bateau, c’est la beauté de la conception architecturale qui émeut le président de la Chambre de communes Geoff Regan.

«C’est une œuvre tellement élégante, certainement la plus jolie de ses créations», a-t-il mentionné. Ce dernier, également néo-écossais d’origine, a eu la chance d’être à bord du Bluenose II lors d’un voyage à New York à l’âge de 16 ans.

Lors de l’annonce officielle du Musée de l’histoire, la famille du regretté William James Roué était présente afin de donner sa bénédiction aux conservateurs. Il s’agit d’un soulagement et d’une fierté pour ses derniers, puisqu’ils tenaient à ce que le lègue de leur proche puisse être exposé au grand public dans le plus grand respect.10centss

Mille et un bateau
William James Roué (1879-1970), autodidacte né, quitte l’école à l’âge de 17 ans pour travailler au sein de l’entreprise familiale de boisson gazeuse. En suivant des cours de dessin le soir pour lui permettre de devenir architecte navale, il devient célèbre en permettant au comité canadien de remporter l’International Fishermen’s Trophy en 1921.

Au cours de ses 50 années de carrière, il deviendra l’un des plus célèbres architectes navals du pays en produisant plus de 200 plans et dessins, de la petite embarcation de plaisance jusqu’au chalutier.  

La collection contient une trentaine d’artefacts tridimensionnels, notamment la table à dessin et les instruments de mesure qu’utilisait William James Roué pour réaliser ses plans.

On y retrouve également des objets plus personnels dont un des premiers modèles réduits qu’il a conçus, l’enseigne de son bureau à son domicile, un chronomètre qu’il utilisait pour calculer la vitesse des voiliers ainsi qu’une montre de gousset gravée que lui avait offerte les citoyens de Darmouth après la victoire historique du Bluenose lors de la course disputée pour remporter l’International Fishermen’s Trophy.

Les amateurs de deuxième guerre mondiale apprécieront également les documents d’archives comprenant 791 plans et dessins de bateaux, dont ceux des chalands à section commandés par le ministère des Transports de guerre de Grande-Bretagne.

Dès le 1er juillet 2017, certains objets de la collection seront présentés dans la salle de l’Histoire canadienne au sein de la nouvelle exposition phare du Musée canadien de l’histoire. Cette initiative s’inscrit dans le 150anniversaire de la confédération, mais également dans le 100e anniversaire du Bluenose en 2021.

Aussi dans Nouvelles insolites :

blog comments powered by Disqus