Glamour Le chanteur Bono apparait tout en bas, à droite, dans la mosaïque dédiée aux Femmes de l'année de Glamour.

Le magazine Glamour en a surpris plusieurs, mardi, alors qu’il a inclus dans la liste des femmes de l’année Bono, le chanteur du groupe U2.

Bono est honoré aux côtés de Simone Biles, Gwen Stefani, Christine Lagarde et les fondatrices de Black Lives Matter Alicia Garza, Patrisse Cullors, and Opal Tometi, entre autres.

Dans la présentation de cette édition de ses Femmes de l’année, Glamour précise que, pour la première fois, les Women of the Year honorent un homme. «Ces jours-ci, la plupart des femmes veulent des hommes – non, elles ont besoin d’hommes – dans notre clan».

Le magazine souligne l’apport du chanteur dans la cause des femmes, alors que l’organisation qu’il a co-créée, ONE, a lancé la campagne Poverty Is Sexist (La pauvreté est sexiste). «En créant cette campagne, Bono montre clairement que les hommes puissants peuvent, et devraient, s’attaquer à ces problèmes profondément enracinés», peut-on lire sur le site web du magazine. «La bataille pour l’égalité ne peut être gagnée que si les hommes la mènent avec les femmes. Nous sommes grandement responsables du problème, donc nous devons nous impliquer pour trouver des solutions», a affirmé Bono à Glamour.

La nouvelle n’a pas tardé à soulever des réactions sur les réseaux sociaux. Plusieurs ont reproché au magazine qu’il ne manque pas de femmes honorables.

D’autres, toutefois, n’ont vu aucun problème à ce que Bono soit nommé Homme de l’année de ce palmarès dédié d’abord aux femmes.

Aussi dans Nouvelles insolites :

blog comments powered by Disqus