Pour démontrer leur solidarité avec les immigrants, les femmes, les musulmans, les Afro-Américains et tous les autres qui sont touchés, depuis l’élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis, par des commentaires et des gestes racistes, sexistes et xénophobes, plusieurs personnes ont commencé à porter une épingle de sûreté sur leurs vêtements.

Ce faisant, ils s’affichent comme des alliés et comme étant «sécuritaires» (d’où la «safety pin» – épingle de sûreté).

L’idée a été empruntée à un mouvement qui avait débuté en juin au Royaume-Uni, après le vote pour le Brexit, alors que plusieurs incidents racistes et xénophobes envers des réfugiés et immigrants avaient été rapportés. Plusieurs personnes avaient alors commencé à porter une épingle de sûreté comme témoignage de leur solidarité.

Plusieurs ont affiché leur soutien à la cause sur les réseaux sociaux avec le mot-clic #safetypin.

 

Today and every day. #safetypin #imwithyou #solidarity #socialjustice #dontbeabystander

A post shared by Tammy Schuetz Cook (@bostonfoodwhinefitness) on

 

 

Let's feel safe. #lovewins #safetypin

A post shared by Filomena Jack Studio (@filomenajackstudio) on

 

 

 

Aussi dans Nouvelles insolites :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!