Adrian Wyld / La Presse Canadienne Elizabeth May.

Les parlementaires devraient peut-être surveiller un peu plus leur langage… En effet, deux députées se sont engagées dans un débat sur le mot pet, ou «fart», en anglais.

Lors d’un discours au sujet d’une taxe sur le carbone, la députée de Calgary Nose Hill, Michelle Rempel, a utilisé le mot pet. «Why does the government treat Alberta like a fart in the room that nobody wants to talk about or acknowledge?» a-t-elle dit. (Pourquoi est-ce que le gouvernement traite l’Alberta comme un pet dont personne ne veut parler ou admettre l’existence?)

C’est là qu’Elizabeth May, chef du Parti vert et députée de Saanich-Gulf Islands, a interrompu le discours de sa collègue pour souligner le fait qu’elle avait utilisé un mot gênant et qu’elle devrait s’en excuser.

Sur openparliament.ca, on peut relire la conversation qui a eu lieu entre les deux députées à la Chambre des communes.

début sur le mot petdébat sur le mot pet

Aussi dans Nouvelles insolites :

blog comments powered by Disqus