Thinkstock Saint Patrick

Le vert est à l’honneur le 17 mars, alors que les Irlandais célèbrent leur anniversaire et celui de leur saint patron. Mais qui était donc ce Patrick D’Irlande?

Saint-Patrick ou Saint-Patrice (en français):
Né en Grande-Bretagne sous le nom Maewyn Succat en l’an 385.
Évêque et saint patron d’Irlande.
Célébré le 17 mars, jour de son décès en 461.
On lui attribue l’implantation du christianisme en Irlande. Il serait aussi en partie responsable de la christianisation des Pictes et des Anglo-Saxons.

On lui reconnaît deux écrits:
– Confessio, une autobiographie spirituelle
– Une lettre au roi Coroticus qui dénonce les mauvais traitements infligés par les Britanniques aux chrétiens irlandais.

Biographie:
Né dans une famille britannique romanisée (convertie à la culture latine).
Son père est diacre et fonctionnaire.
À 16 ans, il est enlevé de la villa de son père par une milice irlandaise.
Il est emmené en Irlande à titre d’esclave.
Durant six ans, il est exploité comme gardien de troupeau.
Il se tourne alors avec dévotion vers sa foi.
Dans un rêve, il aurait vu que le bateau dans lequel il devait s’échapper était prêt. Il s’est enfui et a trouvé son chemin jusqu’en Grande-Bretagne.
Il serait passé près de mourir de faim et aurait été brièvement capturé à nouveau avant de finalement rejoindre sa famille.
Le passage le plus connu de Confessio raconte un rêve survenu après son retour en Grande-Bretagne. Il voit un homme nommé Victoricus lui remettre une lettre intitulée La Voix des Irlandais.
Au fil de sa lecture, il se sent appelé à retourner en Irlande pour propager le christianisme. Malgré les doutes, il adopte le nom de Patricius et entreprend sa mission d’offrir les sacrements à des convertis partout en Irlande.
Durant son pèlerinage, il est arrêté, enchaîné, mais il continue de défendre et d’encourager ses fidèles qui se font kidnapper et torturer par les soldats du roi. Il vit sous un constant danger d’être martyrisé.
Sa sincérité, son humilité et sa simplicité ont contribué à lui attirer respect et admiration.
La légende raconte que St-Patrick aurait utilisé le trèfle à trois feuilles pour expliquer à un non-croyant le concept de Sainte-Trinité réunie en un seul Dieu. Les trois feuilles étant retenues par une seule tige. Depuis, le trèfle est porté par les Irlandais à titre d’emblème officiel.

Irlandais et Canadiens
Parmi les éminents Canadiens de souche irlandaise, on cite:
– Thomas D’Arcy McGee: Père de la Confédération canadienne
– Eugene O’Keefe: fondateur de la Brasserie O’Keefe
– Brian Mulroney: premier ministre du Canada (1984-1993)
– Jean Charest: premier ministre du Québec (2003-2012)

4 millions de Canadiens seraient de souche irlandaise.
40 % des Québécois auraient un lien de descendance irlandaise.
La Ville de Québec a été la principale porte d’entrée des Irlandais.
Des centaines de milliers d’Irlandais sont débarqués en Amérique du Nord à la suite de la Grande famine de 1840.
Le défilé de la Saint-Patrick à Montréal, célébré depuis 1824, est le plus vieux en Amérique.

Sources: Encyclopédie Britannica, Saint Patrick: Bishop and Patron Saint of Ireland par Tarlach O’Raifeartaigh. / Encyclopédie canadienne, Tout le monde est irlandais à la Saint-Patrick, par Laura Neilson Bonikowsky.

Aussi dans Nouvelles insolites :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!