gracieuseté Cette matière visqueuse de la grosseur d'un poing a été retrouvée dans un contenant d'un litre de jus Oasis.

Une femme de Rimouski, Stéphanie Proulx-Ruest, a été sidérée par la découverte qu’elle a faite, mardi soir. C’est en versant banalement du jus dans un verre qu’elle a constaté la présence d’une matière visqueuse inconnue dans le contenant de marque Oasis.

Le produit, acheté samedi dans un dépanneur de Rimouski, affichait une date de péremption à mai 2017. À ce moment, le jus «Passion tropicale» se trouvait dans un réfrigérateur. Après avoir consommé la moitié du contenu de l’emballage d’une litre, Stéphanie Proulx-Ruest a voulu consommer le reste du jus mardi. C’est à ce moment qu’elle a eu la désagréable surprise de constater la matière visqueuse, dont la taille se compare à celle d’un poing.

«Je verse mon jus et j’en bois une petite quantité. Je continue à remplir le verre et j’entends un gros « poc ». Je me demandais ce que c’était. Je découpe l’emballage avec des ciseaux et je sors ça… Je venais juste d’en boire! J’en étais dégoûtée, j’en avais mal au cœur», relate la consommatrice.

Stéphanie Proulx-Ruest affirme que le produit était bien scellé au moment de l’achat. Sans connaître la véritable nature de sa découverte. Elle s’est questionnée quant à l’impact sur sa santé à la suite de la consommation. En plus d’avoir contacté l’entreprise pour l’informer de la situation, elle a avisé le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, qui a accusé réception de sa demande.

«J’ai conservé la boîte de jus et j’ai mis la masse visqueuse dans un contenant hermétique, au frigo, pour expertise. L’entreprise m’a offert deux méthodes: soit par courriel, soit elle m’envoie un petit pot pour l’analyser. La procédure du petit pot semblait compliquée, donc j’ai envoyé un courriel avec photos.»

Est-ce que son expérience la décourage de consommer à nouveau des produits Oasis ? «Je suis en réflexion à savoir si je vais acheter d’autre jus Oasis. C’est surtout leur réponse. Ils ne m’ont même pas dit s’il pouvait y avoir un risque pour ma santé. C’est surtout ça que je trouve plate», dit-elle.

Possible problème d’emballage
Le service aux consommateurs de Lassonde, entreprise-mère des jus Oasis, dit avoir communiqué avec la consommatrice pour enquêter sur la situation. Aucune inspection du produit ou de son emballage n’a encore été effectuée, mais l’hypothèse la plus plausible serait celle d’une altération d’aliment pouvant survenir lorsqu’un emballage est endommagé ou laissé ouvert et sans réfrigération. L’entreprise affirme aussi que l’absence d’agents de conservation rend le produit plus fragile, lorsqu’exposé à l’air.

«Bien que ce soit rare, un emballage peut être endommagé dans le parcours entre nos usines et la maison et ainsi de développer la moisissure, car il n’est plus fermé hermétiquement. Nous convenons que c’est extrêmement désagréable, cependant cet incident ne pose pas un risque pour la santé», assure le vice-président aux communications de Lassonde, Stefano Bertolli.

Aussi dans Nouvelles insolites :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!