Journal Métro

Un bébé allemand ne pourra pas se nommer Lucifer

Des parents allemands ont tenté de nommer leur nouveau-né Lucifer, ce qui leur a été refusé.

Lorsque le couple a tenté d’enregistrer le nom de leur garçon auprès d’un greffier à sa naissance, ce dernier les a averti que le nom ne serait pas accepté.

Après une audience auprès des autorités locales, les parents ont décidé de modifier le nom de leur enfant pour Lucian plutôt que Lucifer.

La cour n’a donc pas eu besoin de statuer si le nom était acceptable ou non, puisque les parents ont décidé par eux-mêmes de faire le changement.

En Allemagne, certaines consignes sont données aux nouveaux parents pour les aider à donner un nom à leur bébé. Les bébés garçons doivent avoir un prénom masculin et les bébés filles un prénom féminin. Le prénom choisi doit aussi ne pas être offensant et être un vrai prénom. Les noms de famille comme prénom sont interdits. Si un greffier juge que le prénom d’un nouveau-né enfreint les règles, il doit se référer aux autorités, qui auront ensuite le dernier mot.

D’autres pays ont le même genre de consignes pour guider les parents dans le choix de prénom de leur enfant. En Islande, par exemple, les parents sont obligés de piger dans une liste de prénoms traditionnels et conformes au système grammatical islandais.