Des images assez surprenantes d’une otarie qui frappe un kayakiste à coups de poulpe (oui, de poulpe) circulent abondamment sur les réseaux sociaux depuis le début de la semaine.

Kylie Mulinder ne s’attendait pas à une telle journée, lorsqu’il est parti faire du kayak la fin de semaine dernière avec un groupe d’amis au large de Kaikoura, une localité de l’Île-du-Sud, en Nouvelle-Zélande.

Bien malgré lui, le vacancier s’est retrouvé en plein cœur d’un combat entre une otarie mâle et une pieuvre, que la première tentait de manger tout simplement.

L’un des amis de la victime, Taiyo Masuda, a réussi à capter les images avec sa caméra GoPro, qu’il a partagées sur son compte Instagram personnel. En trois jours à peine, ladite vidéo a été vue des dizaines de milliers de fois, en plus d’être repartagée sur le réseau YouTube assez rapidement.

Ne vous inquiétez pas: Kylie Mulinder se porte bien, même s’il s’est pris un coup monstrueux à huit bras en pleine figure, celle de la pieuvre qui tentait en réalité de se défendre. Il faut le dire: l’arrêt sur image est assez exceptionnel (voir la vidéo ci-dessous).

En entrevue avec l’Agence France-Presse cette semaine, M. Masuda a raconté son expérience. «Une otarie a nagé juste à côté de nous, avec un poulpe dans la bouche, elle a fait surface à côté de nous, elle a tenté de mâcher la tentacule mais elle a fini par nous donner une gifle.»

À plusieurs reprises, dans la vidéo en question, on peut entendre M. Mulinder s’exclamer : «Il y a un poulpe sur mon bateau!», en anglais. M. Masuda, lui, réplique: «C’est pas vrai, c’est fou!»

Rappelons qu’une imposante colonie d’otaries de Nouvelle-Zélande réside à l’année longue dans les eaux de Kaikoura. C’est toutefois la première fois que l’une d’elles se retrouve au coeur d’un tel incident.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!