© AFP PHOTO/THOMAS SAMSON

Les enfants avalent souvent des petits objets, ce qui rend les parents très inquiets. Une équipe de chercheurs ont cherché à savoir en combien de temps une tête de LEGO pouvait être digérée. 

Une équipe de chercheurs d’Australie et du Royaume-Uni a voulu savoir en combien de temps une tête de LEGO pouvait être ingérée.

En 2002, au Royaume-Uni, 128 000 incidents d’ingestion d’objets ont été signalés. Parmi eux, plusieurs  devaient concerner des enfants, puisqu’il leur arrive fréquemment de mettre à la bouche des objets de petite taille, puis de les avaler.

Les parents souvent inquiets demandent au médecin le temps d’évacuation de l’objet. Une question censée puisque si l’objet n’est pas rejeté, cela peut entraîner des problèmes plus graves pour l’enfant. Bien que les médecins soient en mesure de répondre, du fait de leurs connaissances sur la digestion, aucune étude n’avait été réalisée jusqu’à présent sur le propos. 

L’équipe de chercheurs, composée de trois hommes et trois femmes travaillant en pédiatrie a donc décidé de réaliser une nouvelle étude en ingérant un objet de petite taille afin de pouvoir donner des réponses plus précises aux parents. 

Les scientifiques ont, dans un premier temps, ingurgité la tête de LEGO, puis ils ont analysé leurs selles les jours suivants.

Les chercheurs et chercheuses devaient tenir un cahier sur lequel ils notaient des analyses précises de leurs selles et de leur digestion: dureté des selles, transit… Un exercice détaillé permettant de découvrir l’éventuel impact d’une telle ingestion.

L’équipe a ironiquement nommé « FART » (Found And Retrieved Time) le temps écoulé entre l’ingestion et l’évacuation du lego. Ce FART allait de 1,14 jour à 3,04 jours, avec une moyenne de 1,71 jour.

Un des chercheurs n’a malgré tout jamais retrouvé la tête de lego qu’il avait ingéré. Il a pourtant passé ses selles au peigne fin durant deux semaines.

Il est désormais possible de donner un chiffre précis du temps d’ingestion: entre un et trois jours. Les résultats permettent également de prouver qu’il n’y pas de complication dans l’ingestion d’un tel objet. Pour finir, les chercheurs et chercheuses recommandent aux parents de ne pas se fatiguer à chercher des objets de si petite taille dans les selles, parce qu’ils sont extrêmement difficiles à trouver.

L’équipe rappelle tout de même que l’expérience a été effectuée sur des corps adultes, le temps de FART ne serait peut-être pas le même pour des enfants.

L’étude a été publiée dans le Journal of Paediatrics and Child Health.

Aussi dans Nouvelles insolites :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!