AFP Relaxnews La maison Stack's Bowers Galleries d'Irvine, en Californie, qui organisait la vente, a expliqué que le penny avait été emporté jeudi soir pour 1,175 million de dollars, frais compris.

Le prototype rare d’un premier penny américain, datant de 1792, vient de changer de propriétaire pour 117,5 millions de cents, soit 1,17 M$, lors d’une vente aux enchères à Baltimore, dans le Maryland.

Le penny Birch — du nom de son graveur et dont il n’existe que sept exemplaires au monde– faisait partie des objets phares de cette vente de deux jours de monnaies anciennes, billets de banque et médailles.

La maison Stack’s Bowers Galleries d’Irvine, en Californie, qui organisait la vente, a expliqué que le penny avait été emporté jeudi soir pour 1,175 M$, frais compris.

L’acheteur n’a pas été identifié mais la pièce – gravée l’année où le Congrès a créé l’agence qui grave la monnaie américaine (US Mint), et neuf ans après la fin de la révolution – est le deuxième penny Birch à être vendu cette année.

Du nom de Robert Birch, le penny vendu jeudi montre la statue de la Liberté entourée de la mention «Liberty parent of science and industry» (parent de la liberté de la science et de l’industrie).

Sur son revers, sont inscrits «United States of America», «one cent» et la fraction 1/100.

«Le cent Birch est simplement le premier exemplaire d’un phénomène culturel connu dans le monde entier – c’est le premier centime américain», explique Stack’s Bowers dans son catalogue.

Un autre penny de ce type avait été vendu en janvier par un spécialiste de monnaies anciennes de Beverly Hills, en Californie, pour 2,585 M$ lors d’une vente en Floride. Il avait précédemment été vendu en 1981 pour 200 000 dollars.

Aussi dans Nouvelles insolites :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!