Métro

Après avoir mis en place un wagon-piano-bar entre Montréal et New York, l’ancien député François Rebello bonifie l’offre en réservant des trajets aux célibataires.

L’année dernière, M. Rebello a organisé 8 trajets aller-retour entre Montréal et la Grosse pomme en arrimant un wagon festif à un train régulier de la compagnie ferroviaire faisant déjà la liaison entre les deux villes. Ce printemps certains des trajets seront réservés à des célibataires. «Quand je parlais de mon concept de wagon-jazz à des amis plusieurs d’entre eux me répondaient qu’ils embarqueraient bien, mais qu’ils hésitaient car ils viendraient seuls. Ça m’a donné l’idée d’offrir des trajets réservés aux célibataires qui représentent quand même 40% des ménages montréalais», souligne M. Rebello.

Ce dernier s’est donc associé à Réseau Contact qui a offert à ses membres d’adhérer gratuitement au club du Love Train. «On a déjà un bassin de 500 personnes intéressées, ça permettra d’organiser des week-ends en créant des wagons à la fois équilibrés en matière de répartition hommes/femmes et aussi au niveau des tranches d’âge», ajoute-t-il.

Les dates exactes seront connues ce printemps. Les personnes intéressées peuvent aussi directement s’inscrire au Club Love Train sur le site internet www.trainhotel.ca. S’il convient que le projet de wagon festif Montréal-New-York reste encore plutôt confidentiel en matière d’achalandage (36 places dans le wagon), M. Rebello souligne que le projet lui permet de développer l’expertise et les contacts nécessaires à un projet de plus grande envergure: l’instauration d’un train de nuit à couchettes entre Montréal et New-York.

 

Aussi dans Nouvelles insolites :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!