Le premier chapitre de l’ère post-Anthony Calvillo chez les Alouettes de Montréal est clos.

Une saison 2014 marquée par un dénouement décevant, mais aussi par des péripéties surprenantes dont l’organisation pourra tira des leçons pour écrire le suivant.

Leçon numéro un: Il faut soigner le cœur de l’équipe
Ce cœur, pas de doute, c’est la défensive.

Ce qui est inquiétant, c’est que trois de ses piliers pourraient quitter l’équipe durant la saison morte puisqu’ils deviendront agents libres: les secondeurs Bear Woods, Chip Cox et le demi de coin du côté court du terrain, Geoff Tisdale.

Non seulement ces joueurs sont-ils parmi les meilleurs, sinon les meilleurs, à des positions névralgiques au football canadien, mais ce sont des footballeurs travaillants dont le leadership ne fait plus de doute.

Et même si SJ Green n’évolue pas en défensive, le directeur général Jim Popp ferait bien de convaincre l’efficace receveur de revêtir l’uniforme montréalais en 2015. Considérant l’exil plus que probable de son collègue Duron Carter dans la NFL, l’attaque des Oiseaux se verrait amputée de ses deux principales armes offensives advenant le départ de Green, lui aussi agent libre cet hiver.

Leçon numéro deux: Amener une bonne dose de QI football et d’expérience au sein de l’équipe d’entraîneurs
Le départ difficile de l’attaque a miné le moral et le début de saison des Oiseaux, et les unités de couverture de bottés leur auront coûté un laissez-passer pour la Coupe Grey dimanche dernier contre les Tiger-Cats d’Hamilton.

Espérons donc que Popp a déjà entrepris de trouver un coordonnateur ayant plus d’expérience que le jeune Ryan Dinwiddie pour piloter l’attaque montréalaise. Dinwiddie, 34 ans, a du potentiel, mais il n’était pas prêt pour ce genre de responsabilité.

Souhaitons aussi que le DG déleste l’entraîneur-chef Tom Higgins de sa fonction supplémentaire de coordonnateur des unités spéciales. Espérons qu’il trouvera enfin quelqu’un pour qui le job n’est pas qu’une tâche supplémentaire, mais bien une vocation!

Cela fait bien quatre ans que cette facette du jeu empoisonne les saisons des Alouettes. Il serait peut-être temps de trouver un remède, non?

Aussi dans 100% Football :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!