Quelqu’un peut-il battre les Alouettes? C’est la question que je me posais en voyant Anthony Calvillo dépecer la tertiaire des Roughriders de la Saskatchewan le week-end dernier. Depuis le début de la saison, ce n’est pourtant pas la performance des Oiseaux qui impressionne le plus, mais bien l’incapacité des autres équipes à se préparer adéquatement pour les vaincre.

Malgré le vent qui faisait des siennes à Régina, pourquoi Greg Marshall n’a-t-il pas testé davantage De’Audre Dix? Pourquoi Wally Buono, n’a-t-il pas plus utilisé le jeu au sol face à une défensive montréalaise qui peinait à réussir ses plaqués lors du match d’ouverture? On peut s’interroger semaine après semaine. Or, la véritable différence entre les Alouettes et les autres clubs de la LCF, est à chercher du côté du personnel d’entraîneurs. Même si elles ne sont pas mauvaises sur papier, ces équipes n’exploitent pas au maximum leur potentiel. Et ça, c’est la responsabilité des instructeurs.

Force est d’admettre que même après quatre ans, aucun des autres entraîneurs n’a été en mesure de s’adapter à ce que présente Marc Trestman sur le terrain. C’est ce qui a fait le succès des Oiseaux et ce qui sera encore vraisemblablement la norme pour la saison 2011.

Des Argos confiants. Vraiment?
Peut-être la meilleure défensive de la ligue, une attaque assez ordinaire et Noël Préfontaine, botteur le plus constant de la LCF. Vous avez ici la recette des Argonauts de Toronto. L’objectif : garder les matchs serrés, ne pas commettre trop de revirements et marquer juste assez de points pour se retrouver en position de gagner. Les Argos sont un peu les Devils du New Jersey de la LCF, pas l’équipe la plus excitante à voir jouer, mais plutôt efficace.

Vendredi, ça risque toutefois d’être assez difficile pour les hommes de Jim Barker, eux qui seront privés de leur porteur de ballon étoile Cory Boyd. Ils devront aussi s’assurer de ne pas se faire distancer tôt dans le match par un Anthony Calvillo en grande forme. Jouer du football de rattrapage avec un quart comme Cleo Lemon, oubliez ça…

Aussi dans 100% Football:

blog comments powered by Disqus