Vrak Code F

Je voulais en parler depuis un certain temps déjà de Code F diffusé en soirée sur les ondes de Vrak2. Je voulais en parler, mais je cherchais mon angle. J’aimais le concept, les intervenantes, le rythme, la proposition et la façon de promouvoir le projet.

Une bonne idée bien menée, tout simplement.

En tant qu’homme dans la trentaine, disons que je ne suis pas forcément la clientèle cible d’une émission interpellant les adolescentes et les jeunes adultes. Ma barbe grisonnante se sent un peu de trop dans l’équation.

Sauf qu’en visionnant l’émission avec ma copine cette semaine, j’ai compris que cette confrérie de filles à l’écran n’était pas exclusive à la jeunesse. Elle avait un sourire de flanqué sur le visage durant toute la demi-heure et j’avais devant moi la preuve que ce « code de filles » est pas mal plus universel qu’on oserait le croire.

En fait, non, il n’y a rien d’universel dans la proposition de Vrak2, c’est plutôt l’inverse. On nous présente une belle polyphonie, des intervenantes variées avec chacune leurs couleurs et leurs intérêts.

Une préfère les voitures, l’autre s’en balance et une troisième cherche plus à « frencher » sur la banquette arrière. C’est la force de l’émission. Plusieurs points de vue, un thème rassembleur et voilà – on parle aux jeunes.

Sans détour, honnêtement, avec humour et un peu de langage cru. On parle des « vraies » affaires aux jeunes filles sans faire de détours. Pas d’abeilles qui butinent les fleurs et pas de condoms enroulés sur une banane non plus. C’est un peu dru par moment, ce à quoi nous sommes moins accoutumés, mais c’est pour le mieux.

Donc chapeau Vrak et à l’équipe derrière ce Code F. J’ai hâte de voir les autres projets plus adultes à l’automne. Vrak est un joueur sous-estimé de notre télévision, trop sous-estimé même. Il ne faudrait pas ignorer leurs propositions, elles sont drôlement pertinentes.

Et, surtout, pas juste pour les jeunes.

« Yo » comme disait Jocelyne de la défunte série de mon adolescence : Radio Enfer.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!