ICI Radio-Canada Télé Julie Snyder à Tout le monde en parle

Passage remarqué de Julie Snyder pour la dernière de la saison de Tout le monde en parle. D’ailleurs, c’était une excellente édition de l’émission, on termine la saison en force avec une première visite de l’ancienne reine de TVA, des moments touchants et des invités particulièrement en forme. Variété, émotion, humanité, talent – une formule gagnante.

Cette chronique ne cherche pas à amoindrir le travail de Guy A. Lepage et de son équipe. Au contraire, l’animateur a conduit une entrevue juste, posée et respectueuse avec madame Snyder qui a été extrêmement généreuse dans ses réponses, les verbales comme les non-verbales. C’était une bonne entrevue, un bon moment de télé, point barre.

Pas question ici de jeter de l’ombre sur l’émission de dimanche.

Par contre, la question qui tue comme dirait l’autre après le passage de madame Snyder sur le plateau de Tout le monde en parle : pourquoi maintenant? Après 12 ans de refus, elle a finalement accepté l’invitation de Lepage. Pourquoi?

Le cynique en moi est aux aguets. L’amertume de madame Snyder envers TVA et Quebecor était palpable. Son passage à l’émission reine d’un concurrent n’est pas banal. Ses confidences sur le plateau d’une émission contre laquelle elle a été si souvent en opposition dans la programmation ne sont pas anodines. Le cynique en moi remarque que l’entrevue de madame Snyder, aussi candide fût-elle, avait des élans de règlement de compte pour l’ex-femme du chef de l’opposition.

Je sais, ce n’était assurément pas l’intention directe. Guy A. Lepage et Julie Snyder n’ont pas fait un pacte d’avance dans le but de faire mal à TVA. Je ne prétends absolument pas ça. Mais, la décision de madame Snyder de finalement recevoir les questions de Guy A. Lepage à ce moment-ci de sa carrière donne l’impression qu’elle pave le chemin vers son retour dans la grande tour de Radio-Canada.

Il n’y a rien de mal là-dedans, au contraire, tant mieux si madame Snyder offre à Radio-Canada un bon véhicule télévisuel. Par contre, j’ai un petit malaise quand on m’offre des campagnes de séduction en direct à la télévision comme ça.

L’entrevue complice, les images d’archives de ses belles années à Radio-Canada, les questions sur sa vie après le Banquier – était-ce une entrevue d’actualité ou un amuse-gueule avant le retour de madame Snyder après son exil volontaire sur la planète TVA?

Alors, pourquoi un «oui» après douze ans de «non»? Les mauvaises langues diront qu’elle se magasine un emploi, moi j’ai plutôt l’impression que c’est une question de temps avant de revoir la fougueuse animatrice à l’antenne de notre télévision d’État.

Toute est dans toute!

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!