ICI Radio-Canada Télé Je vais à Rio

Les chiffres sont tombés comme une guillotine sur les aspirations olympiques de Radio-Canada : environ 184 000 personnes étaient devant leur écran pour la diffusion de Je vais à Rio, mardi soir, en prévision des olympiades estivales dans un peu plus d’un mois.

Les téléspectateurs manquent un excellent rendez-vous télévisuel, même si leur désintérêt n’est pas surprenant.

Malgré tout l’amour que le Québec offre aux aventures sur la glace des Canadiens de Montréal, la carrière des athlètes amateurs qui se préparent toute une vie pour participer aux Jeux olympiques se fait dans l’anonymat le plus complet, ou presque.

Il y a quelques exceptions, mais la très grande majorité de notre contingent olympique peut aller prendre un café au centre-ville sans se faire reconnaître. Malgré les louanges et le succès sur la scène internationale, les sports amateurs n’ont pas la cote au Québec et les cotes d’écoute désastreuses, n’ayons pas peur des mots, en font le triste constat.

C’est très malheureux parce que les deux premières émissions de Je vais à Rio étaient très intéressantes. Les vies de nos athlètes sont riches, inspirantes et exigeantes. Les sacrifices qu’ils font au quotidien en cultivant le rêve d’une médaille olympique sont difficiles à quantifier pour les gens qui ne sont pas impliqués dans le milieu. On se doute qu’il faut s’entraîner beaucoup – mais entrer dans leur quotidien avec des sauts en piscine à 7h00 le matin, par exemple, nous permet de réaliser qu’être un athlète amateur est un travail exigeant, à temps plein, et très peu payant.

Ce n’est pas bon signe avant la diffusion des Jeux olympiques d’été qu’une émission de la qualité de Je vais à Rio passe complètement inaperçue. Oui, les vedettes sportives sont plus rares pour les disciplines estivales, après tout notre pays c’est l’hiver, mais leur parcours n’est pas moins intéressant pour autant.

Essayez-le en rattrapage et soyez au rendez-vous pour les prochaines, vous ne serez pas déçu.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!