Getty Images/iStockphoto Les gens qui réussissent ne se contentent pas d’être occupés, ils s’assurent de faire les bonnes choses. /

Avez-vous remarqué à quel point certaines personnes se font un honneur de brandir leur agenda en se vantant d’être occupées?

Et, effectivement, un simple regard à leur emploi du temps laisse supposer qu’elles n’auront pas un instant de repos de la journée. Elles en tirent une grande fierté… Cependant, quand on y regarde de plus près, on se rend compte que, finalement, elles vont passer la journée à être occupées sans vraiment avancer. Elles seront actives au point de s’épuiser, mais leur productivité sera nulle.

Comme le disait Peter Drucker : l’efficacité, c’est faire les choses bien, alors que l’efficience, c’est faire les bonnes choses. Se pourrait-il que, courant du matin au soir, vous vous laissiez croire que vous travaillez sans cesse, alors que vous n’êtes pas vraiment productif? Bien se gérer dans le temps, c’est s’assurer d’être productif. Ça peut être valorisant de dire à notre patron que nous avons de la «broue dans le toupet», mais à quoi bon finir les journées exténué si nous n’avons pas fait ce qui était important?

Combien de temps passez-vous à faire des activités hypnotiques? Vous savez, ces choses qui nous font perdre la notion du temps (navigation sur l’internet, babillage, médias sociaux, etc.) et qui nous privent de ces précieux moments qui auraient pu nous rendre plus productifs. Si ça vous arrive trop souvent, dressez une liste des activités à éviter et gardez celle-ci bien en vue près de votre poste de travail.

À combien de rencontres assistez-vous, alors que votre présence n’est pas vraiment nécessaire? Combien de kilomètres faites-vous, alors qu’un simple appel téléphonique aurait pu régler un dossier? Vous êtes officiellement occupé pendant que vous vous déplacez, mais ce temps aurait-il pu être mieux utilisé?

Plus encore, si vous vous penchiez sur votre emploi du temps de la semaine dernière et que vous attribuiez une notre de 1 à 10 à chaque activité selon qu’elle était très importante (10) ou pas du tout (1), quelle serait votre moyenne pour les sept derniers jours?

Les gens qui réussissent ne se contentent pas d’être occupés, ils s’assurent de faire les bonnes choses. Comme nous l’avons vu la semaine dernière, ils savent gérer leurs priorités en faisant la
différence entre l’urgence et l’importance et ils évitent d’entretenir simplement l’illusion d’être actifs, alors qu’ils pourraient être productifs.

Aussi dans Au boulot! :

blog comments powered by Disqus