Getty Images/iStockphoto

Même si elle a été conçue pour être présentée dans des organisations, la fable Il faut sauver la ruche offre également de grandes leçons applicables dans 
notre vie personnelle. Parlons aujourd’hui de complaisance ou, si vous préférez, d’encroûtement.

Parce que le champ du fermier Jean était accessible, la ruche Luna a cessé depuis longtemps d’explorer le territoire afin de trouver de nouvelles sources d’approvisionnement. Elle est encroûtée et se retrouve dépourvue la journée où le fermier laboure le champ et fait disparaître les précieuses fleurs 
sauvages.

Qu’en est-il de vous? Êtes-vous encroûté? Se peut-il qu’au fil des victoires passées, vous vous soyez tranquillement assis sur vos lauriers en vous disant que le monde ne changerait plus et que vous avez trouvé votre nirvana? Voyons si c’est le cas…

Vous vous dirigez en ce moment vers le travail, dans un emploi que je vous souhaite d’aimer. Mais à quand remonte la dernière fois où vous vous êtes dit que cet employeur pouvait disparaître si le marché ne lui était pas favorable? Avez-vous un plan de secours? Y a-t-il d’autres employeurs dans votre mire ou nourrissez-vous l’idée que cet emploi vous nourrira pour le reste de vos jours?

Qu’en est-il de vos talents ou compétences? Ils étaient peut-être suffisants quand vous avez obtenu ce poste et il est possible que vous ayez négligé de continuer à vous développer depuis. Quelles compétences vous manque-t-il en ce moment pour être à la hauteur du poste que vous occupez? Mieux encore, demandez-vous quelles compétences seront nécessaires l’an prochain pour être à la hauteur des attentes et allez les chercher. Prenez garde de devenir obsolète. La stagnation n’est jamais bonne conseillère.

Il en va de même de votre réseau social. Y a-t-il des gens que vous tenez pour acquis et à qui vous n’avez pas parlé dans la dernière année? Que diriez-vous de les appeler aujourd’hui, juste pour prendre des nouvelles et faire savoir que vous êtes encore de ce monde et que, surtout, vous tenez à eux? Ce n’est pas quand vous aurez besoin d’eux qu’il sera temps de rebâtir les ponts. Et ces personnes auraient peut-être justement besoin de votre aide ou de vos encouragements aujourd’hui.

À la ruche Sola, chaque abeille a deux champs de fleurs afin d’éviter la disette de nectar si un champ disparaît. Demandez-vous aujourd’hui quels sont les champs de fleurs dans votre vie et ce que vous pourriez faire pour vous préparer au pire. Ensuite, vous pourrez vous détendre et profiter de tout ce que vous avez.

Pendant 10 semaines, notre chroniqueur présente les leçons de Buzz, c’est-à-dire des leçons qu’on peut tirer du livre Il faut sauver la ruche. Info: www.ilfautsauverlaruche.com

Aussi dans Au boulot! :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!