Série (1 de 5). Mes deux dernières chroniques ont été consacrées au marché de l’emploi.

Je vous ai tout d’abord demandé si votre emploi était appelé à disparaître, puis je vous ai présenté les forces à l’œuvre qui l’érodent peut-être en ce moment.
Que faire durant tout ça et comment vous prémunir contre ce qui bouscule le monde du travail? Heureusement, l’Université de Phoenix s’est penchée sur la question et a découvert que 10 talents seraient nécessaires pour s’épanouir dans le futur marché du travail. Au cours des prochaines semaines, je vous les présenterai tous, à raison de deux par semaine.

L’intelligence sociale
Les robots ne sont pas près de ressentir des choses ni d’établir des relations significatives avec les êtres humains. Pour cette raison, l’intelligence sociale, c’est-à-dire la capacité de connecter avec les autres de manière profonde et directe, restera un atout pour quiconque souhaite briller dans le marché du travail.

Quiconque souhaite conquérir le futur marché du travail devra apprendre à se mettre au diapason des autres et à moduler ses comportements 
en conséquence.

La capacité à entrer en contact avec les clients ou les collègues et à les comprendre pour ensuite ajuster ses comportements (vocabulaire, gestes et ton de voix) afin d’établir des relations de qualité restera un atout majeur dans le marché du travail. Les clients ont besoin de se sentir compris. Ils préfèrent interagir avec quelqu’un qui est sur la même longueur d’onde qu’eux.

Heureusement, l’intelligence sociale se développe. N’allez pas penser qu’on l’a ou qu’on ne l’a pas. Cependant, quiconque souhaite conquérir le futur marché du travail devra apprendre à se mettre au diapason des autres et à moduler ses comportements en conséquence.

La création de sens
Nous ne sommes pas près de battre les ordinateurs au chapitre du nombre d’équations mathématiques résolues en une minute, mais la création de données n’est pas tout. Il faut ensuite en tirer un sens et, pour ce faire, la programmation linéaire ne suffit pas. Il faut penser en dehors de la boîte, générer des idées et faire preuve de créativité. À ce chapitre, l’être humain détient toujours le haut du pavé.

D’autant plus que la créativité se développe chez tout être humain décidé à faire un peu plus confiance à l’hémisphère droit de son cerveau. Le prochain millénaire sera celui de la création.

Une base de données ne vaut rien si on n’arrive pas à en faire jaillir des tendances, des idées et un sens. Cultivez cette capacité et vous aurez un pas d’avance sur la machine.

Nous traiterons plus avant de ces deux premières compétences au cours des prochaines chroniques, mais, tout d’abord, nous terminerons la présentation des 10 compétences nécessaires pour faire face au marché du travail de 2020. Autant vous préparer : le monde change à vitesse grand V.

Série
Cette chronique est la première d’une série de 5 portant sur les 10 compétences nécessaires pour faire face au marché du travail de 2020.

Aussi dans Au boulot! :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!