Qu’est-ce qui vous empêche de vous lancer dans des projets qui vous font vibrer ou dont vous rêvez? Serait-ce un manque de confiance en vous?

Si c’est le cas, vous êtes devant le problème classique de l’œuf et de la poule. Qu’est-ce qui vient en premier? La confiance en soi ou la réalisation de défis? Trop de gens s’empêchent de se lancer dans les aventures qui les attirent parce qu’ils manquent de confiance en eux. Ils 
attendent…

Or, c’est un piège. Ce n’est pas en attendant la confiance en soi qu’on la développe. C’est en se lançant dans l’action et en concrétisant de petites victoires qu’on y arrive. Vous n’aurez jamais le sentiment que vous méritez de réussir si vous ne provoquez pas des victoires d’ici là.

La confiance en soi doit être créée, et je vous offre aujourd’hui quelques avenues pour y arriver. Les quelques conseils qui suivent sont tirés de mon livre Faites votre C.H.A.N.C.E.

Premièrement, coupez votre projet en petites bouchées. Si vous le faites, vous vous lancerez dans l’action et, une fois la première étape franchie (si minuscule soit-elle), vous sentirez croître votre confiance en vous, ce qui vous donnera envie de poursuivre ou même de vous lancer des défis plus grands encore.

Et vous savez ce qui est le plus beau? L’augmentation de la confiance en soi et l’éclosion du sentiment de réussite sont si excitantes que vous sentirez encore plus grandir votre sentiment de confiance. Il s’agit d’un cercle vertueux qui s’entretient et se bonifie de lui-même une fois qu’il est lancé. Il suffit de commencer à réussir, petite bouchée par petite bouchée. N’êtes-vous pas tenté?

La confiance en soi présente d’autres avantages. Elle vous aide à franchir les obstacles sans crier à la catastrophe, parce que vous savez que vous pouvez triompher de l’adversité. Les revers ne peuvent que vous ralentir; ils ne peuvent pas vous arrêter.

Ne gardez pas ce secret pour vous. Si vous avez un ado qui manque de confiance en soi, il serait peut-être temps de lui faire remarquer ses petites victoires quotidiennes. De cette manière, il finira par réaliser qu’il est maître de son destin et qu’il peut faire une différence. Idem pour un conjoint pris dans une spirale négative à cause d’une perte d’emploi.
Et ne vous attendez pas à réussir chaque étape du premier coup. La vie est faite de chaos. Considérez chaque petit revers comme un rite initiatique qui vous rend plus fort et plus apte à réussir.

Alors, c’est l’œuf ou la poule? Difficile à dire, mais les victoires font grandir la confiance, et celle-ci nous encourage à produire plus de victoires. Puisse cela vous arriver.

Aussi dans Au boulot! :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!