Il est très facile de se laisser entraîner dans le tourbillon quotidien de la routine et de perdre de vue ce qui est vraiment important pour nous.

Une année qui se termine, c’est comme un chapitre qu’on vient de conclure avant de tourner la page. Qui sait ce qui se passera au chapitre suivant? Qui sait quels défis notre héros devra relever?

Puisque vous êtes le héros de votre histoire, quels défis vous êtes-vous donnés en ce début d’année? Souvent, ce sont des phrases qui commencent par ces mots: «Cette année, il faudrait bien que je maigrisse, que je fasse un peu d’exercice, que je me réinvestisse dans mon couple, que je suive ce cours qui me permettra peut-être d’obtenir une promotion, que…»

Le problème, c’est qu’on retourne ensuite au travail et qu’on se fait happer par la routine du quotidien. Il faut répondre aux courriels, appeler et rappeler des gens, participer à telle rencontre, passer prendre les enfants à la garderie. Et on se surprend, un an plus tard, à ne rien avoir fait à propos de nos aspirations de début d’année.

C’est normal. Comme le veut l’expression : loin des yeux, loin du cœur. Et si vous ne vous offrez pas régulièrement un rappel de vos objectifs en cours, de ce qui est le plus important pour vous, ces projets seront happés par ce qui est moins important.

Que faire, alors? Assurez-vous que votre environnement vous rappelle chaque jour ce qui vous tient vraiment à cœur. Vous pourriez par exemple créer un fond d’écran personnalisé sur votre ordi qui vous rappelera chaque jours vos nombreux défis.

Vous souhaitez apprendre l’espagnol pour un éventuel voyage? Placez une image de Barcelone. Vous voulez maigrir un peu? Affichez une balance indiquant le poids que vous visez. Vous rêvez de vous lancer en affaires? Pourquoi ne pas y placer dès maintenant les esquisses de votre futur logo?

Affichez des pensées judicieusement choisies dans votre agenda ou sur la porte de votre frigo; glissez-en dans votre sac. Vous pourriez même commencer dans quelques minutes en découpant cette chronique et en l’épinglant sur le babillard de la cafétéria…

Et remarquez bien que ce conseil vaut également à l’échelle organisationnelle. L’an dernier, j’ai donné une formation intitulée «La grenouille orange dans une institution financière». Afin que le message ne se perde pas, le directeur des ventes a fait repeindre la salle de formation en orange et y a même fait dessiner Spark, le héros de cette formation. Sur son nénuphar, il rappelle constamment à tout le personnel les engagements pris lors de la formation.

Ne laissez pas vos vœux se dissoudre dans la routine. Gardez-les vivants!

Aussi dans Au boulot! :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!