Métro Le courage est la capacité à faire connaître son désaccord, à faire connaître ses aspirations, à remettre le statu quo en question et à prendre des décisions difficiles quand celles-ci doivent être prises.

La neuvième dimension de l’intelligence émotionnelle, c’est le courage.

Le courage constitue un aspect essentiel des vies à succès. C’est à la fois une clé de la résilience, une facette de l’intelligence émotionnelle et une vertu. Sans courage, en fait, il est pratiquement impossible de décider de changer des choses dans sa vie. Les gens peu courageux préfèrent souvent continuer à endurer une situation désagréable plutôt que de remettre leur vie en question.

Quand on l’aborde sous l’angle de l’intelligence émotionnelle, le courage est la capacité à faire connaître son désaccord, à faire connaître ses aspirations, à remettre le statu quo en question et à prendre des décisions difficiles quand celles-ci doivent être prises.

Je vous propose des activités qui vous permettront de travailler cette dimension.

Trouvez le B
Est-il arrivé récemment que, malgré le fait que vous en ayez eu envie, vous vous soyez refusé à faire des choses à cause des craintes que vous ressentiez? Dressez une liste de ces occasions, puis, dans votre cahier, appliquez le modèle ABC. Commencez par inscrire votre A et votre C, puis trouvez votre B. Voici deux exemples:

A. J’aurais aimé inviter Marie à prendre un café.
B. J’ai eu peur qu’elle refuse et que je me sente ridicule.
C. Je ne l’ai finalement pas fait.

A. J’aurais aimé soumettre ma candidature pour la promotion.
B. Je n’ai pas voulu être en compétition avec Alex et qu’il m’en veuille.
C. J’ai fait comme si le poste ne m’intéressait pas.

Répondez maintenant à ces deux questions: Si l’occasion se représentait, vous défileriez-vous de nouveau? Quelles étaient les chances que votre B se réalise? Retenez ces réponses; elles pourraient vous aider à vous lancer dans l’action la prochaine fois qu’une telle occasion se présentera.

Osez!
Y a-t-il quelque chose que vous aimeriez actuellement faire, mais que vous ne faites pas parce que le courage vous manque? Y a-t-il quelque chose que vous repoussez en vous disant que vous le ferez quand vous aurez le temps ou quand une occasion se présentera?

  • J’aimerais suivre des cours de chant.
  • J’aimerais prendre en charge l’informatisation de mon service.
  • J’aimerais me présenter au poste de conseiller municipal.
  • J’aimerais inviter Marie à souper.
  • J’aimerais obtenir une augmentation de salaire.

Une fois votre liste
terminée, priorisez les idées y figurant en inscrivant le chiffre 1 devant la plus importante, 2 pour la deuxième, et ainsi de suite.

Tournez la page et inscrivez le nom de l’activité que vous avez définie comme étant prioritaire. Divisez-la en petits gestes faciles à faire. Par exemple, suivre des cours de chant demande de trouver une école, de se renseigner sur les coûts et les horaires, puis de s’inscrire. Cela donne trois étapes. Certaines activités, en revanche, ne peuvent être divisées. Inviter Marie à souper, par exemple.

Vous avez devant vous votre projet prioritaire divisé en petites étapes? Entourez la première de ces étapes et faites-la immédiatement. Dès que vous l’aurez terminée, biffez-la et, si vous avez le temps, passez à l’étape suivante immédiatement. Ne poursuivez pas votre lecture avant d’avoir accompli la première étape.

C’est fait? Vous avez accompli cette première étape? Que ressentez-vous maintenant? Vous l’ignorez peut-être, mais vous venez d’entreprendre la réalisation d’un rêve. Vous avez commencé à réussir! Sentez la confiance qui vient de monter d’un cran en vous et votre courage qui en a fait autant. Ce n’était pas si difficile, n’est-ce pas?

Le plus long voyage commence par un petit pas. Ne vous retenez pas de vous lancer dans des projets parce qu’ils semblent trop complexes ou trop ambitieux. Divisez-les en petites étapes et abordez chacune de ces étapes comme si c’était un projet en soi.

Intervenez!
Y a-t-il dans votre entreprise un employé qui a été choisi comme tête de Turc et que plusieurs personnes harcèlent? Un de vos collègues est-il victime de harcèlement psychologique? Un des joueurs de votre équipe de badminton est-il constamment ridiculisé parce qu’il joue moins bien que les autres? Que ressentez-vous quand vous êtes témoin de ces comportements? Pourquoi n’avez-vous jamais réagi?

Vous réagirez aujourd’hui. La prochaine fois qu’un tel comportement se produit, dites clairement à l’agresseur ce que vous en pensez. Dites-lui que vous ne le trouvez pas drôle et qu’il existe d’autres manières, plus saines, de s’amuser. Si l’agresseur est votre patron et que vous craignez des représailles, faites équipe avec d’autres collègues et intervenez en groupe.

Notez ensuite comment vous vous êtes senti juste avant, pendant et après votre intervention. C’est agréable, n’est-ce pas? Et dire que vous vous êtes privé de ce sentiment pendant toutes ces années…

Série
Notre chroniqueur publie une série de 10 chroniques portant sur chacune des facettes de l’intelligence émotionnelle. Vous serez en mesure d’évaluer les 10 dimensions suivantes de votre intelligence émotionnelle:

  • La connexion à l’estomac
  • Le contrôle de soi
  • L’empathie
  • Une perception juste
  • La flexibilité dans la communication
  • Le sens des responsabilité
  • La recherche active de solutions
  • L’adhésion à une vision
  • Le courage
  • La détermination

Aussi dans Au boulot! :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!