Métro Le succès exige un apprentissage soutenu que seuls les multiples essais et erreurs peuvent réellement fournir.

La 10e dimension de l’intelligence émotionnelle, c’est la détermination.

En plus de constituer une des facettes de l’intelligence émotionnelle, la détermination, quand elle devient un trait de caractère, prend le nom de persévérance. À ce stade, on la définit comme étant la capacité de continuer volontairement une action malgré les obstacles, les difficultés et le découragement. Si elle est jumelée aux autres facettes de l’intelligence émotionnelle, elle ne devient jamais de l’entêtement.

Pourquoi la détermination est-elle importante? Bien qu’elle ne garantisse pas le succès, il est impossible d’atteindre le succès sans elle. Le succès exige un apprentissage soutenu que seuls les multiples essais et erreurs peuvent réellement offrir. La personne qui abandonne à la première difficulté se prive à la fois de la leçon qui se trouve dans la difficulté rencontrée et de la possibilité d’appliquer ce nouveau savoir afin de s’approcher de la réussite la fois suivante. Le manque de détermination crée un double perdant.

Des recherches ont démontré que trois facteurs contribuent à rendre un individu plus déterminé au fil de son développement.

  1. Les succès passés. Plus les gens ont connu de succès par le passé et plus ils sont prêts à investir des efforts supplémentaires afin de mener leurs projets au succès (Eisenberg, 1992).
  2. Le soutien social. Plus les gens peuvent compter sur d’autres personnes qui les encouragent à continuer malgré les difficultés et plus ils sont déterminés.
  3. Un feedback régulier. Plus les gens ont accès à des indications régulières de leurs progrès et plus ils continuent à investir des efforts dans leurs projets.
    C’est sur ces trois facteurs que je me suis basé pour vous offrir les activités suivantes.

La liste de vos succès passés
Dressez la liste de vos succès passés. Vos succès scolaires, sociaux, professionnels, personnels, etc. Pour ce faire, dessinez un tableau à quatre colonnes. La première présentera une date approximative, la seconde décrira le succès, la troisième contiendra une liste des problèmes que vous avez eus pendant que vous piochiez sur ce projet, et vous inscrirez finalement dans la quatrième colonne ce que ce souvenir vous fait encore ressentir. Inscrivez au moins 25 de vos succès passés. Vous pouvez largement dépasser ce nombre si le cœur vous en dit.

Vous pourrez par la suite prendre l’habitude de consulter cette liste chaque fois que vous sentez le découragement vous gagner. Vous pourrez aussi continuer à l’allonger à chaque nouveau succès que vous connaîtrez.

Une révision de vos objectifs
Prenez chacun des objectifs que vous poursuivez actuellement et, pour chacun d’eux, posez-vous les trois questions suivantes.

  • Cet objectif est-il réaliste?
  • Cet objectif est-il en accord avec mes valeurs?
  • Quels sont les principaux obstacles que je vais probablement rencontrer en tentant d’atteindre cet objectif?

Ces questions sont importantes. Pourquoi poursuivre des objectifs irréalistes? Vous risquez d’accumuler des souvenirs d’échecs qui mineront votre détermination. Pourquoi poursuivre des objectifs qui contreviennent à vos valeurs? Vous les abandonnerez probablement en chemin. Pourquoi ne pas prévoir les obstacles que vous rencontrerez chemin faisant? Vous aurez le temps de vous y préparer.

Tirez un trait sur les projets que cet exercice vient de disqualifier (irréalistes et en conflit avec vos valeurs) et prenez également la décision de mieux choisir vos projets, de mieux les planifier. Vous allez dorénavant vous construire des souvenirs liés au succès.

Des signes de votre progrès
Si un important projet vous tient à cœur, il peut être intéressant d’en suivre l’évolution tous les jours ou, au moins, toutes les semaines. Pourquoi ne pas dessiner un thermomètre dans votre agenda?

Par la suite, une fois par semaine ou une fois par jour, rendez-vous sur cette page. Inscrivez les surprises rencontrées, les obstacles vaincus, des citations qui vous viennent en tête et vos sentiments du jour à l’égard du projet, puis dessinez, dans le thermomètre, où vous en êtes dans ce projet. Cet exercice constitue, à sa façon, un feedback qui vous prouve, à intervalles réguliers, que vous approchez de la réalisation de votre projet.

Série
Notre chroniqueur termine aujourd’hui sa série de 10 chroniques portant sur les facettes de l’intelligence émotionnelle. Vous êtes en mesure d’évaluer les 10 dimensions suivantes de votre intelligence émotionnelle:

  • La connexion à l’estomac
  • Le contrôle de soi
  • L’empathie
  • Une perception juste
  • La flexibilité dans la communication
  • Le sens des responsabilités
  • La recherche active de solutions
  • L’adhésion à une vision
  • Le courage
  • La détermination

Aussi dans Au boulot! :

blog comments powered by Disqus