Métro Les décisions que vous prendrez aujourd’hui et dans l’avenir auront une grande influence sur l’endroit où vous vous trouverez dans votre arbre décisionnel la semaine prochaine, le mois prochain, l’an prochain.

Vous savez ce qu’est un arbre décisionnel? C’est une représentation graphique du processus de décision qui met en valeur les options à l’étude et leurs répercussions potentielles.

L’arbre de décisions illustré ci-contre, par exemple, indique ce qui peut se passer dans la tête d’une personne ayant consommé beaucoup d’alcool au party de Noël et qui, aux prises avec une gueule de bois, se demande maintenant si elle doit se lever pour aller travailler.

Si cette personne reste couchée, elle risque de perdre son emploi ou de se faire réprimander. Ces deux possibilités mènent à leur tour à d’autres décisions possibles et, au bout de quelques embranchements seulement, la vie de cette personne peut se retrouver complètement chamboulée.

Si elle se lève et se rend malgré tout au travail, il est possible que les effluves de la veille nuisent à sa performance ou qu’elle réussisse à retrouver son énergie et à offrir une bonne performance. Que se passera-t-il alors?

Cet exemple est grossier. Les situations auxquelles vous faites face chaque jour offrent généralement plus de deux options, et chaque option peut mener à un grand nombre de conséquences. Ce qu’il importe de comprendre ici, c’est qu’une fois avancé dans une des branches de l’arbre décisionnel, il est difficile de faire un retour en arrière. Il faut assumer les conséquences des décisions prises antérieurement.

Votre vie pourrait être schématisée de cette manière. Votre emplacement actuel dans ce grand arbre décisionnel est le résultat de tous les choix que vous et d’autres personnes avez faites jusqu’à ce jour. Nous aimons nous imaginer que chacune de ces décisions a été prise en toute logique, mais ça n’a pas toujours été le cas.

Il est possible que vous soyez enchanté de votre position actuelle et ou que vous en soyez déçu. Il est certain que, même satisfait, il vous arrive de vous questionner, de vous demander où vous seriez maintenant si, à un moment donné, vous aviez opté pour un autre embranchement. Dans ces moments, vous vous demandez: «Et si…?»

Et si vous aviez osé demander à Marc de vous accompagner au bal des finissants en secondaire 5? Et si vous aviez refusé ce transfert à Drummondville il y a trois ans? Et si vous aviez vendu votre entreprise quand on vous en a offert un prix d’or l’an dernier? Et si vous aviez davantage étudié lors de cet examen qui pouvait mener à l’obtention d’une bourse d’études? Et si vous aviez refusé les avances de Leyla, au party de Noël de votre entreprise, en décembre dernier? Et si vous aviez choisi un champ d’études en fonction de vos goûts plutôt que de laisser vos parents décider? Et si vous aviez fait plus d’exercice au cours des dernières années? Et si vous vous étiez donné la peine d’être plus présent pendant que vos enfants grandissaient? Et si? Et si?

Votre position dans le grand arbre décisionnel de votre carrière serait toute autre si vous aviez fait des choix différents à ces moments critiques. Seriez-vous plus heureux? Le seriez-vous moins? Vous pouvez fantasmer à volonté, mais cela ne vous mènera nulle part. Nul ne peut retourner en arrière. La personne qui a trop bu la veille ne peut pas reculer l’horloge de 12 heures et boire moins afin de s’éveiller en pleine forme. Vous n’avez pas le pouvoir de sauter d’une branche à une autre ou de reculer de quelques embranchements. En cultivant les regrets, vous ne ferez qu’entretenir le ressentiment et les remords. Ce n’est pas une option.

J’ai cependant une bonne nouvelle pour vous: votre arbre n’a pas fini de grandir. La branche sur laquelle vous vous trouvez actuellement n’est pas morte. Elle est remplie de sève, et les décisions que vous prendrez aujourd’hui et dans l’avenir auront une grande influence sur l’endroit où vous vous trouverez la semaine prochaine, le mois prochain, l’an prochain. Vous pouvez influencer la position où vous vous trouverez à ce moment. Il suffit de lâcher les «et si…» et de vous concentrer sur les «et maintenant».

Contrairement à ce que vous pensez peut-être, vous n’avez pas à vous contenter de votre vie actuelle. Vous pouvez aspirer à une vie plus riche, plus gratifiante. Si la branche sur laquelle vous vous trouvez actuellement est située à l’ombre et si vous aspirez à plus de soleil, vous pouvez y arriver. Il en va de même si c’est l’ombre qui vous intéresse. À condition de commencer à prendre les bonnes décisions dès aujourd’hui.

L’année 2016 débutera bientôt. De quoi aura l’air votre arbre décisionnel au sortir de celle-ci? Voici un beau sujet de réflexion que je vous propose pour cette dernière chronique de l’année.

Aussi dans Au boulot! :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!