Graham Hughes/La Presse Canadienne Lucian Bute

Lucian Bute a échoué à un test antidopage après son dernier combat. Son entourage semble désemparé, ses partisans sont sonnés et le principal intéressé clame son innocence. Du déjà-vu?

Comme beaucoup d’amateurs de sport, j’ai fini par être lassé. J’ai perdu la foi!

Au tout début de cette inflation de cas de dopages, j’étais parmi ceux qui croyaient qu’il fallait vraiment être taré pour tenter le diable du dopage.

Je me rappelle de cette course de Ben Johnson à Rome, en 1987. Sur ma planète d’origine, j’étais un ado qui ne se doutait pas qu’un jour ce colosse des pistes allait devenir mon concitoyen. Au départ de cette mythique finale du 100 mètres des Championnats du monde d’athlétisme, le grand plan de cet athlète canadien qui a commencé à affoler les chronos crevait l’écran de notre télévision. Il fallait être aveugle pour ne pas avoir soupçonné la métamorphose physique miraculeuse de Ben Johnson entre les JO de Los Angeles et cette finale de Rome!

Un an après, à Séoul, après une finale stratosphérique du 100 mètres des JO de Séoul, la bombe du dopage du champion canadien a éclaboussé le monde sportif et ses amateurs. On a eu droit au déni de Ben Johnson et son entourage. Et puis? On a fini par admettre l’évidence: l’homme le plus rapide au monde a triché.

Depuis, six des huit finalistes de cette course de Séoul ont fini par être concernés, de près ou de loin, par des affaires de dopage, même le grand Carl Lewis, l’idole de ma jeunesse!

Le temps est passé et on s’est pris dans le piège de Lance Armstrong. Combien d’amateurs de vélo ont résisté jusqu’au bout pour ne pas admettre que la comète de l’US Postal, le coureur aux sept titres du Tour de France, l’homme qui a vaincu le cancer, a bel et bien été le roi de la tricherie?

Malgré les aveux de ses anciens coéquipiers et les preuves scientifiques qui l’incriminaient révélés par les médias, il aurait fallu les aveux de Lance Armstrong chez Oprah pour que tout le monde se rende enfin à l’évidence.

Oui, Lucian Bute est innocent jusqu’à preuve du contraire. Mais avec la flambée des cas de dopages à une cadence industrielle dans le sport, notamment ceux des derniers JO de Pékin et de Londres, qui a envie de croire Lucian Bute ou n’importe quel autre sportif?

Aussi dans Autrement dit :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!