Hier, j’ai reçu ma commande de beurre d’érable, qu’une collègue nous fourni chaque année directement de l’érablière familiale. Je ne peux pas y goûter avant 5 jours… La tentation est forte…

«Mais du sirop d’érable, c’est naturel», m’a-t-on dit à quelques reprises déjà. Du miel aussi. Mais notre corps ne fait pas la différence lui lorsqu’il métabolise le sucre, qu’il soit blanc raffiné, de canne ou d’érable.

«Le miel, le sirop d’agave et autres formes de sucre comptent aussi dans la grande famille des sucres ajoutés, me confirme la nutritionniste Catherine Lefebvre. Dans le cas du sirop d’érable, il semblerait ne pas avoir un indice glycémique aussi élevé que les autres sucres. Cela dit, ce n’est pas une raison d’en mettre partout. Puis, quand on veut dompter sa dent sucrée, le sirop d’érable est peut-être plus intéressant d’un point de vue nutritionnel, mais il entretient tout de même notre goût pour le sucre.»

Pour plus d’informations, voyez cette vidéo qu’elle a réalisée pour MSN.

D’ailleurs, il est très facile de s’y perdre puisque le sucre ajouté dans les aliments transformés se retrouve sous une cinquantaine d’identités: cassonade, sirop d’érable, miel, sirop de maïs, glucose, fructose, mélasse, sucre brut, sucre de canne, sirop de canne à sucre évaporé, sucralose, sorbitol, maltodextrine, sirop de glucose, dextrose, lactose, aspartame, amidon, agave, acésulfame de potassium, dextrose, extrait de malt d’orge, concentré de jus de fruit, saccharose, stévia, etc.

J’ai aussi reçu un commentaire d’un lecteur auquel j’aimerais répondre, pour plus de clarté. Il me disait qu’il y avait du sucre dans le yogourt, les muesli ou les tomates vus sur la photo de mon précédent billet. Effectivement, si on regarde le tableau nutritionnel, même si aucun sucre n’est ajouté au produit, on retrouve un certain nombre de grammes de sucre dans le produit comme on peut le constater sur l’image ci-bas. «Ce sont les glucides naturellement présents dans le lait et les tomates, [par exemple] qui expliquent tout ça», résume Catherine Lefebvre, avant d’ajouter que nous avons besoin de glucides pour vivre. Le glucose étant la source d’énergie du cerveau.

tableau valeur nutritif

Les Canadiens et le sucre

Selon l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes – Nutrition de 2004, les Canadiens consommaient, en moyenne, 110 grammes (26 cu. à thé) de sucre par jour, ce qui représente environ 20% de leur apport énergétique total. Plus de 30% de ce sucre provenait des fruits et des légumes, mais 35% était fourni par le groupe des «autres» aliments.

Capture d’écran 2014-05-12 à 2.19.51 PM

P.S.: Saviez-vous qu’il y avait du sirop de maïs dans les bretzels? Eh oui, même pas la possibilités de combler d’envies malsaines. Condamnée à manger sainement, je suis!

Aussi dans Bouffe et compagnie :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!